Translate

vendredi 10 août 2012

Orca Team

Trio de Portland immigré à Seattle, Orca Team semble descendre directement de la lignée surf-rock de Dick Dale, Shadows, Challengers, The Ventures, avec un son de stratocaster et de mustang des années 60 qui donne du tremolo à gogo et une basse qui swingue et glisse sur des vagues de choeurs beach-boysiens. Let it Go, le premier 10 titres sort en mai 2010 et illico accroche les oreilles des radios et des labels. La batterie minimaliste de Dwayne Cullen est gaillarde, grosse caisse et cymbales aspirent l’attention, tout comme la guitare de Jessica B qui décline des arpèges galopantes et bondissantes et la voix de Leif Anders dont la basse, pierre angulaire de leurs compositions, est rayonnante. Abouti et enregistré avec qualité, Let it Go alterne avec des mélodies pop griffées de psyché, de post punk, assez courtes qui sonnent très contemporaines malgré le charmant air rétro. Le EP Kissing Cousins de 8 titres suit en juillet 2011, proposant encore des morceaux d’envergure comme mon préféré Michael, ou encore les très dansant I’m Waiting, Night Moves et les brillants I Dream, Full Moon

Signés sur le label pop HHBTM (Happy Happy Birthday To Me Records) des Smittens, Marshmallow Coast etc, les Orca Team viennent de publier leur premier album Restraint le 14 juin 2012 et partent en tournée aux Etats-Unis en passant par le Royaume Uni. Les 11 titres de Restraint qui comportent Michael et Night Moves sont des pépites sonores de moins de 3 minutes qu’on rejoue en boucle, qui tournent en tête un sacré moment. Le tempo et la mesure des morceaux, l’esthétique garage pop donné à l'album osée et particulière donne une couleur et un son propre à Orca Team ; Une des plus belles sorties de l’année pour Piggledy Pop. OrcaTeamBandcamp