Translate

lundi 20 août 2012

Black Swans

Les Black Swans, duo formé de Jerry DeCicca à la guitare, harmonica et au chant et de Noel Sayre au violon et alto, prennent leur envol en 2004 avec l’opus Who Will Walk in the Darkness with You? Après ce premier album qui parle d’amour et de rupture, suit l’EP Sex Brain qui enregistré dans le salon de Forbes, présente la floppée de musiciens et choristes qui seront par la suite fidèles au groupe, Canaan Faulkner à la basse, Chris Forbes à la guitare électrique, Keith Hanlon à la batterie et guitare électrique, Joe Peppercorn au piano, Sarah Jurcyk, Amy Alwood et Cassie Lewis au choeur. Le second album Change de 2007, accorde toujours la voix accrocheuse de DeCicca qui est digne de celle de Neil Young ou de Stuart Staples des Tindersticks à son binôme et oreille absolue, Noel Sayre, musicien aussi d’orchestre symphonique. Entre pop, folk, acoustique et atmosphérique, l’intimité des textes, la délicatesse des arpèges et des accords, créent un ensemble très mélodique et enveloppant. 


En 2008, Black Swans perd Noel Sayre qui décède d’un arrêt cardiaque causé par une chute et noyade dans une piscine près de chez lui. Les deux cygnes sont séparés et Black Swans mettra un certain temps avant de vouloir voler de nouveau et jouer. Bonnie Prince Billy vient apporter son soutien pour un single deux titres en 2010 et la même année Jerry DeCicca revient en studio pour finaliser un quatrième album, Don’t blame the Stars, dont les partitions de violons de Noel Sayre étaient enregistrées des mois avant sa mort et dont la présence tout l’album qui offre ses dernières notes, accroit l’émotion . 




Le 31 juillet 2012, Black Swans pond in fine un album souvenir, un magnifique album hommage où les 12 titres parlent de l’absence de son meilleur ami et de leur complicité durant 15 ans. Occasion for Song est donc éminemment touchant, la pochette représente la piscine et DeCicca parvient à écrire sur l’accident dans la chanson Porstmouth,Ohio ; Le disque s’ouvre sur l’absence insupportable dans Basket of Light : It’s been a long while, Since I’ve seen you smile, I want to feel your warmth again puis la peine et la douleur sont décrites dans Bound To Be : What do you do when the dark is too dark to see? L’album évoque le language enigmatique inventé par les deux amis qui se parlaient par code tellement ils savaient se lire et se comprendre comme sur Bad Day : Sometimes the occasion for song, Is filled with reasons that are all wrong, Don’t sing along, like he can barely get out of bed. But the harmonica, where the violin belongs, sounds as hopeful as it does forlorn. Occasion for Song, comme son nom le souligne, est un album écrit en l’honneur de son ami créateur de Black Swans et DeCicca de manière naturelle, légitime, interprète des chansons folk ornées de banjo, de guitares, d’orgue et de son harmonica si triste et si mélodieux que l’émotion, partagée avec beaucoup de courage et de sincerité, est au rendez-vous.
BlackSwans