Translate

dimanche 22 juillet 2012

Watoo Watoo

Watoo Watoo est un couple à la vie comme à la scène, deux parisiens éxilés à Bordeaux depuis une dizaine d’année. Ce qui les caractérise depuis les débuts en 1997 avec le 9 titres Un peu de moi, c’est l’aptitude de l'auteur-compositeur Michaël Korchia à offrir à son épouse Pascale des mélopées pop variées, décorées de twee, d’easy-listening et de bossa. Les textes tantôt en français, tantôt en anglais sont aussi souples et sucrés que la prestation vocale de Pascale. Amoureux de Felt et de Gainsbourg, après la sortie de Picture of a Lost Friend en 1999, Michael concocte des reprises qui apparaissent sur Curiosités en 2001 (sorti aux USA comme les deux premiers), mais prend aussi part à une trentaine de compilations de qualités : Let it Bee, A Very Magistery Valentine, Decomposing the Songs of Galaxie 500 and Luna, A gift from a garden to a flower: a tribute to Donovan, A tribute to Jesus & Mary Chain, etc .... 


Album principalement écrit avec des textes en français, c’est le label japonais Clover Records qui sortira Le Fumalin en 2001, réédité en 2003 sur un label français, Les Disques maladroits. Le rythme bossa-nova subtile de Une décision, la guitare électrique et le clavier de L’absence stylé easy et le voluptueux A ma place, forment une atmosphère pop hardie. Plein de charme et de délicatesse, La Fuite parait en 2007 sur le label anglais LetterBox. Watoo Watoo offre un disque indiepop délicieux, habité par la grâce de Sarah Records, avec un romantisme psychédélique et une candeur entrainante qui garnissent les textes de manière admirable. 


Watoo Watoo revient cet été 2012 avec Le Tourbillon, panier garni de friandises comme les reprises de Felt Tuesday’s Secret, de Daho Tombé pour la France, de Donovan Jennifer Juniper, de Voulzy-Souchon L’Amour en fuite sur la BO de 1978 du film de François Truffaut mais aussi Ce qu’il va en rester en version acoustique dans la veine de Stereolab et Whirlpool of Pride, l’ode de Michael pour Felt. Watoo Watoo qui gagne une renommée internationale signe là une production éclatante de sonorités pop rétro et modernes mélangées, aux crépitements vintage ravissants et aux allures lo-fi et tweepop vaporeuses attachantes. Le Tourbillon groove et roucoule des titres aux mélodies imparables et Watoo Watoo, qui est le rare groupe français à avoir participé au Popfest de New-York, rend hommage derechef avec beaucoup de classe au style indiepop. WatooWatooMyspace