Translate

samedi 25 février 2012

AB & The Sea

Ils débarquent en 2009 avec un premier ep chaud et ensoleillé, Suzie / Yellow Haired Girl - Split A Side qui plante d’emblée le décor californien et l’ambiance surf. Avec des airs rétro dans les compo, les AB & the Sea offrent un superbe EP qui dépoussière le genre surf-pop sixties des Beach Boys mais pas trop car en écoutant de plus près, il y a aussi dans Suzie, des sonorités des Everly Brothers de 1957 et Simon & Garfunkel de 1964. Ils réitèrent en juillet 2010 avec l’EP Boys & Girls, un cinq titres qui commence par Bone dry et donne envie de jongler avec des noix de coco, de se roder les poignets au lancer de freesby et de swinguer dans les châteaux de sable.



Le 25 janvier 2011, les AB & the Sea récidivent avec le deuxième EP Run, Run, Run qui annonce, avec le single In the Sunshine de juin 2011, un premier album pour 2012. Le groupe est composé du chanteur et guitariste Koley O’Brien dont le charme fait craquer toutes les midinettes de Santa Cruz Beach qui oublieraient presque l’existence des Black Keys, par le diabolique David Hunt, qui fait vibrer les synthétiseurs, rend les partitions de clavier psychédéliques avec la complicité du batteur Toy Lawton, de Joe Spargur et Ben Laatsch, à la guitare et à la basse. 



Ces cinq satanés surfeurs font une pop très emportée et exaltée. Les guitares ronronnent comme dans les sixties, les cordes sautent et les arrangements deviennent rock. La basse frénétique offre des sons vaillants et rayonnants. Armés du saxophone, tambourin, clap-hands et de la trompette, les AB & The Sea, fraichement arrivés à San Francisco, s’entourent des groupes avec qui ils ont déjà joué en tournée, The Fruit Bats, Chris Chu des The Morning Benders et Eric Frederic des Wallpaper qui produisent et enregistrent les titres des EP et du LP à venir. Le résultat sonne superbement beatlesien. Bel avant-goût d’été, les AB & The Sea sont à découvrir absolument.
AB&TheSeamyspace