Translate

vendredi 13 janvier 2012

Bikini Machine

Bikini Machine, combo rennais, signe en 2006 un superbe album intitulé Daily Music Cookin’ with Bikini Machine dont est extrait La pharmacie anglaise, titre qui marie des choeurs de surfers, un chanter-parler, des claviers vintage et guitares sixties.

Bikini Machine c’est du groove, de la soul, du funk, du big-beat, de l’electro, du jerk, du rock surf, du rock vintage etc. Leur culture est riche, leurs influences divines, des Sonics à Dutronc (dont ils ont fait un album de reprises en 2005, Bikini Machine joue Dutronc). C’est aussi Austin Power, John Barry, J.J Perrey, l’inspecteur Harry, Hawai Police d’état, la tiki lagoon…etc. Ils aiment le cinéma des années 60 avec, par exemple, le film Doctor Goldfoot and the Bikini Machine.

PharmacieAnglaiseMP3

Le groupe, Fred Gransard au chant, batterie et claviers, Mik Prima à la guitare, batterie et claviers, Patrick Sourimant à la basse et chant, Franck Hamel à la guitare et chant, et Sam Michelaux platines et claviers, a de sacrées références.
Les Bikini sont Rock’n Roll. Du Rock’n Roll et dans l’absolu, du bon.
Pour sûr, un remède tel que La pharmacie anglaise nous pousse à la consultation et aux feuilles de soins à gogo. Ce titre rend hypocondriaque.
Et comme pour une piqûre de rappel, les Bikini Machine reviennent en 2009 proposant un album pop yéyé, rock et jerk, The Full Album avec la collaboration de Jon Spencer. Rennes a plus d’un tour (et d'un biniou) dans son sac et ça swingue sixties dans les chaumières bretonnes.
BikiniMachineMyspace



Ou vont les cons, avec Mickey 3D