Translate

dimanche 27 novembre 2011

Kate Bush

Pour mémoire : Catherine Bush est anglaise, née en 1958, d’un père medecin et pianiste, Hannah sa mère est irlandaise et transmet la culture musicale folk à ses trois enfants. David Gilmour, guitariste des Pink Floyd tombe sous le charme de la jeune auteur-compositeur à la voix tumultueuse qui se produit dans les bars de Londres, danseuse classique et mime, qui a un charisme scénique peu commun. Son premier 45t Wuthering Heights sort en 1978 et annonce deux albums la même année sur lesquels jouent les Alan Parsons Project mais aussi son frère Paddy Bush, violoniste et son ami De Palmer qui est bassiste. Ils auront de suite un grand succès. Déjà la jeune Kate Bush compose autour de thèmes précis et de concepts. Kick Inside parle de romans (Emily Bronté), de philosophie (Gurdjieff) et Lionheart traite de la sexualité et du cinéma d'horreur britannique des années 60, ce dernier sera quelque peu boycotté par la frileuse BBC. C’est son frère John Bush, poéte réputé et édité en Angleterre qui la sensibilise à la littérature.

TheManWiththeChildinHisEyesMP3

En 1980, à 22 ans, elle monte son propre studio d’enregistrement et sort dans la foulée Never For Ever avec le tube Babooshka, puis The dreaming où elle fait allusion derechef au cinéma, aux romans, des sujets allant du magicien Houdini à Shining de Stephen King. Hounds of Love en 1985 comprenant Don’t give up, duo avec Peter Gabriel remporte un succès planétaire et en 1989 sort The sensual world auquel collaborent David Gilmour, Nigel Kennedy et Alan Stivell. Kate Bush est perfectionniste et exigente, en grande professionnelle elle écrit et interprète avec son sens du détail et ses références. Les textes chantés avec sa délicatesse et sa grâce tranchent dans le vif. The red shoes de 1993 comprend la participation de Prince, de Jeff Beck, d’Eric Clapton, de Gary Brooker (Procol Harum, Art of Noise), et rend hommage à la danse classique, au film de 1948 de Michael Powell.

UnderTheIvyMP3

Elle partage sa vie avec le guitariste Danny McIntosh et attendent leur fils Albert. Kate Bush sera totalement transformée par la naissance de son fils en 1999, lui consacre tout son temps et lui écrit le titre Bertie, son surnom, qui apparait sur le superbe double album Aerial de 2005. L’album offre une ambiance médiévale, avec des instruments d’époque, guitare renaissance, percussions renaissance, viole de gambe, des choeurs, des thèmes comme la nature, la littérature, le cinéma (King of the Mountain rend hommage à Citizen Kane). Kate Bush y invite son ami De Palmer, les Alan Parsons Project, son ami musicien classique Eberhard Weber qui est contrebassiste, l’humoriste Rolf Harris, Gary Brooker à l’orgue et le London Metropolitan Orchestra.

BertieMP3

Pour information : Le 21 novembre 2011, Kate Bush revient avec un album hivernal, brulant et sensible, composé de 7 titres, 50 words for snow. Elle garde sa griffe personnelle en signant cet album concept, érigé en sons et en mélodies touchantes, brodé sur des partitions de piano, une composition de ballades en dentelle, minimalistes ou lyriques, avec en fond de toile le froid, la féerie de l’hiver et de la neige. C’est une heure d’écoute délicate et émouvante qui commence par Snowflake, duo avec son fils âgé aujourd'hui de 13 ans. Le thème est l’amour. L’amour pour un homme qui fond comme neige au soleil dans Wildman, l’amour d’une mère pour son fils, aussi pur et fort que Dame Nature, dans Snowflake et Among Angels.
KateBush