Translate

dimanche 25 septembre 2011

Memoryhouse

Il n'y a rien de révolutionnaire dans leur genre musical, mais le style de Memoryhouse exploite le son pop ambient, atmosphérique, avec sa propre griffe : l’ésthétique est pointue et réfléchie, dans l’interprétation comme dans les visuels.
Leur univers nostalgique, la mémoire en leitmotiv, redessine l’espace et le temps avec grâce. Les canadiens de Memoryhouse apporte une once de modernité avec une application particulière pour les lives et les disques. Le duo est composé du musicien Evan Abeele, guitariste compositeur inspiré et prolifique, de Denise Nouvion au chant, qui est vidéographe et photographe. Chacun sème des éléments de sa personnalité, de sa sensibilité et offre un résultat très créatif, à la fois technique et visuel empreint d’une mélancolie romantique.



Décrit comme de la dream pop, leur EP The Years sorti en septembre 2011 chez Sub Pop, est un bijou sonore qui annonce l’album prévu pour 2012. Sorti en 2010, la nouvelle version  du EP est remasterisée, avec des bonus tracks. Memoryhouse participe également à des compilations et reprend Jackson Browne, My Bloody Valentine et Grizzly Bear. La voix cristalline et intimiste de Denise est en osmose avec les compositions stellaires et mystiques d’Evan . La guitare, la basse, le tambourin, les claviers coulent de source. Le couple se complète en créant un univers musical hypnotisant et relaxant.
Comme le groupe Princeton dont l'album concept Cocoon of Love parle de Virginia Woolf, l'écrivain inspire Memoryhouse qui orne The Years des deux titres en hommage à Woolf, The Waves et The Lighthouse, rappelant les romans écrits respectivement en 1931 et 1927. Cette belle référence est à l'image du groupe, doté d'une musicalité et d'un esthétisme fournis que l'on retrouvera bientôt pour la sortie de leur premier LP .
siteMemoryhouse
«Il y a des gens qui ont vraiment des dons. Le problème, c'est de les découvrir.» Virginia Woolf, Entre les Actes.