Translate

mercredi 17 août 2011

Weinland

Aux viticulteurs qui s‘activent ardemment, sécateurs aiguisés à la main, chapeaux de paille callés sur le chef, je leur conseille de se coller Weinland dans les oreilles pour se donner du coeur à l'ouvrage.
Portland, la mecque du rock indépendant qui dévoile des groupes comme Modest Mouse, The Shins, The Decemberists, M.Ward, Spoon, Chris Walla, comprend désormais Weinland, groupe du nom de son leader. En 2006, le charismatique Adam Weinland Shearer propose Demersville, album troublant de 9 titres qu'il compose à la guitare, au piano et avec lequel il part seul sur les routes américaines. La presse découvre et approuve l'artiste multi-instrumentiste qui ne tarde pas à enregistrer le deuxième album en 2008, La Lamentor qui est nourri comme le premier de mandoline, de banjo, de piano et de violon. Adam Weinland est un guitariste épatant, doué pour le live, la composition et le chant. Le journal US Today  compare sa voix à celle de Neil Young et voit juste puisque l'américain avoue que ses parents jouent et chantent Neil Young depuis sa tendre enfance. Ses arrangements folk sont animés, puissants et ses textes touchants, nostalgiques et poétiques. Aidé par deux maîtres de l'indie-pop folk, compositeurs et ingénieurs son, Adam Selzer et Dylan Magierek (qui travaille avec Mark Kozelek), Weinland réussit un magnifique La Lamentor.



S’entourant de Rory Brown à la basse, du batteur Ian Lyles au banjo, de Aaron Pomerantz dit Rantz pour la mandoline, l’accordéon et Paul Christensen au clavier et orgue, Adam Weinland envoûte et persuade l’audience lors des concerts. L'ensemble Weinland enchaine les lives sans vergogne, partage une tournée avec Adam Selzer et s'imprègne de cette expérience pour composer le troisième volet Breaks in the sun sorti en 2010. Ni tristes ni déprimants, les 11 titres de Breaks in the sun sont enrobés de folk intimiste, amoureusement mélancolique, effet appuyé par la présence des cordes, du piano, de la mandoline et de l’orgue. L’album est généreux en instruments, en harmonies, il est chaleureux avec le chant sucré d’Adam Weinland. L’ambiance country soft et duveteuse se prête davantage à une soirée relax au coin du feu, donc mieux vaut ranger les santiags.
SiteWeinland