Translate

dimanche 28 août 2011

Pumuckl

Le royaume de la musique est plein de rencontres, de coups de coeur, d’associations qui mêlent les talents au service de cet art. Il en est une qui s’est passée en 2005, quand Olivier Combes, chroniqueur productif qui écrit pour des sites comme l’excellent Benzine et son propre blog I left without my Hat, reçoit à écouter un single de Pumuckl.
Le charme de la rencontre musicale opère, Olivier est enthousiaste en découvrant cet artiste orléanais qui s’auto-produit et signe des splendeurs de chansons en français. Ce coup de coeur va mener Olivier Combes à créer son propre label Without my Hat Records en 2010 et lancer cette belle aventure avec Pumuckl qu’il chroniquait 5 ans auparavant.

Pumuckl - Simple 7" by WithoutMyHatRecords

Pumuckl alias Stéphane Lhérault fait, adolescent, a un coup de coeur en écoutant Dominique A et cette rencontre musicale marque ses compositions. Dès mars 2005, Pumuckl sort 2 ep, Subutex et Philsophage, son premier travail pop minimaliste, griffé de mélodies délicates dont l’univers rappelle François & the atlas mountains, Jean-François Cohen, Jérôme Minière. En Septembre, c’est le 6 titres, Sommeil Léger, qui accroche et séduit les chroniqueurs web et les articles sur la pop électronique, fraiche, élégante de Stéphane Lhérault fleurissent. Le titre Sommeil Léger est suivi d’une reprise de Depeche Mode, it doesn’t matter, démontrant tout le savoir-faire de l’artiste et son univers pudique, avec les titres Insomnie, Confiance, Remords dont les mots touchent. Carbone, 4ème production de Pumuckl sort en 2006 et l’émotion revient de plus belle dans l’album de 2009, l’Anecdotiste, où apparait une reprise de Jérôme Minière.

jeromeminierePiggledyPop

En 2010, Pumuckl participe à la compilation hommage au groupe Sparklehorse, I wish i had a horse’s head, dont le leader Mark Linkous est mort en mars. Avec lui, des groupes de pop indépendante comme Pokett, Band of Ghost, David Fakenahm etc.. et Laudanum, qui rencontre Pumuckl ; association artistique qui formera la même année un superbe ep 4 titres sur lequel chacun remixe un titre de l’autre.

C’est donc le 12 Juillet 2011 que le label Without My Hat Records est officiellement sur les rails avec comme première production, Simple 7, un 45t vinyle de toute beauté signé de Pumuckl (en vente à 5,5 euros sur le site du label). Une autre belle rencontre, comme celle des guitares et des claviers qui porte ses fruits electro-pop pour notre plus grand plaisir !
Labelwithoutmyhatrecords
Blog d’Olivier Combes : ileftwithoutmyhat
Blog de Pumuckl : pumucklblog