Translate

jeudi 18 août 2011

Jack Drag

Amusant en réécoutant Jack Drag, de constater à quel point ses titres n'ont pas pris une ride. Ses albums datent de 1996, opus éponyme, qui accueille la collaboration de Eric Paul et Bernard Georges, musiciens de Throwing Muses, et de Shawn Rogers, le manager du groupe Archers of Loaf. Unisex Headwave est l’album sophomore de 1997, album pop, funky et osé dans la réverbération des affolantes guitares. Jack Drag compose des harmonies mods, tantôt psychédéliques, tantôt twee-pop d’une excellence hors normes pour l’époque. 1998, avec l’ingénieur Chris Shaw, Jack Drag enregistre Dope Box. Se joignent à lui qui est au chant, claviers et guitare, le bassiste Joe Klompus et le batteur Jason Sutter. Enregistré dans des conditions de live sur son ordinateur, l’ensemble de l’album est ensuite peaufiné dans des studios à Los Angeles puis à New-York.



Jack Drag de son vrai nom John Dragonetti commence à se distinguer dans le milieu indie-pop pour son inspiration et ses ressources artistiques sans bornes. Universal et Polygram lui font les yeux doux et des promesses dodues mais voilà, graisser la patte de Dragonetti n’est pas une mince affaire et en 2000, il s’envole pour Londres pour signer l’album Aviating avec le label indépendant Shifty Disco. Il le compose et l’interprète seul, jouant tous les instruments. Certains artistes de pop sont plus rock’n roll qu’il n’y parait.



2002, c’est le sublime The Sun Inside qui parait, le dernier album de Jack Drag à ce jour. C’est pourtant l’album qui touche au zénith du genre. D’ailleurs, la presse, les fans, les professionnels l’élisent un des meilleurs albums pop. Les 14 titres sonnent Syd Barrett, Eels, Apples in stereo, Beck, Dandy Warhols, alliant les sonorités pop au shoegaze et au psychédélisme. La basse, la guitare acoustique et electrique qui taquinent le tambourin, les orgues, les trompettes et cor sur Fm Royalty, forment un groove dansant et décapant. Les pa-pa-pa beachboysiens de Smile on fire et le swingue de Jack Drag sont avant-gardistes, les textes magistraux et judicieux.
Toujours signé sur Shifty Disco, label de Beulah et Elf Power, The Sun Inside est un album complet, orné de beats denses et pop, de sons low-fi et garage, une voix aguichante sur des textes souriants et le tout fait dodeliner les oreilles.
SiteJackDrag