Translate

dimanche 21 août 2011

Hyde & Beast

Voilà un des meilleurs disques entendus depuis des mois. Deux batteurs de NorthHeast, des guitares, une basse resplendissante, une rythmique extraordinaire, des voix monstrueusement belles, des cuivres, le tout mis dans un studio et il en sort un cocktail nommé Slow Down, signé Hyde&Beast. Dave Hyde, ex batteur des Futureheads, Neil Bassett dit Beast, ex batteur des Golden Virgins, sortent Slow Down le 15 Août 2011. Les 11 titres sont détonants. C’est psychédélique, funky et groovy, pop, bondissant de style sixties et seventies. A l’écoute, on pense aux Beatles, à T-Rex, aux premiers Pink Floyd, aux Velvet Underground et à Sarah Records, à Arab Strap. Hyde & Beast donne l’impression de se faire plaisir en revisitant plusieurs genres, avec toujours une base rythmique luxuriante générée par la batterie, la basse, le tambourin, le cor et les cymbales.



Dès le premier titre You never come back, l’atmosphère digne de Pilote ou des Yardbirds, avec le piano, le tambourin, les choeurs à la Beach Boys annonce un très bon album. La suite est flamboyante. Hyde avant d’être batteur a commencé la musique avec la guitare et cela s’entend clairement. Tous les instruments sont dosés, tempérés, les cordes et les cuivres sont en osmose avec le tempo de la basse et de la batterie. All because of you met en avant la basse, précède You will be lonely, où les guitares s’envolent dans une harmonie guillerette qui contre-balance avec le son hypnotisant et psyché velvetien de Trees are falling. Last Chance For A Slow Dance fait penser aux Jams et aux Pink Floyd, ceux qui aiment les groupes récents comme les Essex Green y trouveront aussi leur essence sonore. Les guitares continuent de fuser dans Pictures in the Sky et dans le délirant Wolfman Blues qui ranime l’âme de Syd Barrett. Les choeurs remettent une pincée de psychédélisme dans Lord, Send For Me, où le texte, la rythmique et les guitares fuzzy sont loin d’être pieux. Go to Sleep et Louis Lullaby sont des mélopées douces et nostalgiques qui closent l’écoute dans une parfaite esthétique.
Les deux personnalités qui constituent Hyde&Beast se complètent magnifiquement dans Slow Down et cette symbiose des textes et des partitions crée une musicalité divine dont Lennon et Barrett se régaleraient sûrement.
SiteHyde&Beast