Translate

dimanche 29 mai 2011

Code Pie

Code Pie prend forme en 2002 quand Enzo Palermo, le compositeur et chanteur du groupe rencontre Salvatore Ciolfi, guitariste.
Se joindront au duo, le batteur Vince Varano, le bassiste Michel Semienchuck, la trompettiste Eva Boodman et la violoncelliste Rebecca Lessard.
Les Code Pie viennent de Montréal et dès la sortie de l’album This Habit, enregistré sur magnétophone numérique, ils sont invités à nombre de festivals sur le territoire américain. 

L’album The Most Trusted Name In Yous de 2007, aussi bon que le premier, présente de nouveau des titres modelés, peaufinés, mélodiques à souhait. Alors que le groupe forme un choeur liant les voix dans les refrains, augmentant le style alternatif et la rythmique à laquelle s’ajoutent trompette, cor et glockenspiel.




L’univers musical de Code Pie sonne pop sixties, un peu psychédélique aux inflexions rock. Enzo Palermo sait avec classe brodé des partitions de guitare, jungle, surf, plutôt acidulées et non-conformistes.
Code Pie revient avec sa pop old-school le 5 avril 2011 avec Love Meets Rage. Les synthétiseurs psyché et les voix féminines beach-boysiennes de Morning After annonce un album original. Les trompettes sur Operator, la guitare flamboyante de Heart Spit, la batterie de Muddy shoes forment des ritournelles fascinantes qui m’évoquent tour à tour Beulah, Field Mice, Essex Green ou les compatriotes de Code Pie, les New Pornographers.
Love Meets Rage est un cocktail d’easy-pop rafraichissant pour l’été, à découvrir .

CodePie

Aucun commentaire: