Translate

vendredi 4 février 2011

Living Sisters

Il y a à peine un an, un sacré trio féminin nous offrait Love to live, album d’amour composé de titres indie pop-folk. Ce genre musical, les trois demoiselles de Living Sisters le connaissent sur le bout des ongles et le résultat est resplendissant. Becky Stark du groupe Lavender Diamond, Inara George de The Bird and the Bee et Eleni Mandell ne sont pas béotiennes dans le domaine.

Becky Stark a fondé sa renommée sur son originalité et sa personnalité. Avec des mises en scène théâtrales, une voix de rossignol, des déguisements originaux, la jeune femme originaire de Providence sort son premier disque en 2003 sous le pseudonyme Bird Songs of the Bauharoque. En 2005, elle part à Los Angeles et forme le groupe Lavender Diamond. L’EP Cavalry of Light sera suivi en 2006 par l’excellent album Imagine our Love en 2007, signé chez Matador aux USA et Rough Trade en Angleterre qui mènera le groupe sur les routes avec les Decemberists . Lavender Diamond, quartet assuré par Becky au chant, Ron Regé à la batterie, Steve Gregoropoulos au piano et Devon Williams à la guitare fait une pop joyeuse, qui distribue à tout-va des textes délicats et charmants, un univers orné de tambourin, guitares, piano, d’instruments à cordes et défini sur leur myspace comme “The original sound of love!” . Depuis Lavender Diamond a enregistré un titre de Madonna, Like a Prayer, pour une œuvre de charité et en 2009, Purple Rain de Prince sur l’album Purplish Rain, célébrant les 25 ans de carrière de l’artiste.

Lavender Diamond :
OpenYourHeartMP3
LikeAPrayerMP3

Le deuxième oisillon de Living Sisters est la fabuleuse Inara George. Avec sa voix cristalline, Inara brille dans le milieu pop alternatif depuis le début des années 2000.
Alors qu’elle n’a que cinq ans quand elle perd son père (leader du groupe de rock Little Feat), le nid musical fera d’elle une grande artiste. Elle compose, écrit, interprète avec une imagination fertile. Son projet Merrick sortira deux albums jusqu’en 2002, parallèlement elle produit en solo de 1997 à 2009 quatre albums dont un est fait en 2008, cousu main, main dans la main, avec Van Dyke Parks (ami de la famille), voir ma chronique sur An Invitation d’Inara George là :
InaraGeorgePiggledy
Ce n’est pas tout ! Inara prend son envol avec son groupe The Bird and the Bee, duo fantastique qu’elle mène avec Greg Kurstin depuis 2006. L’album éponyme de 2007 précède 4 Eps et un autre album pop en 2009, fourni de handclaps, de tambourin, de guitares et claviers, Ray Guns are not just the Future. Inara George rejoint les Living Sisters tout en couvant son fils qui vient au monde en mai 2010.

The Bird and the Bee :
RayGunMP3
HowDeepIsYourLoveMP3

Quant à Eleni Mandell, la jolie californienne fan de Tom Waits est une musicienne complète, au répertoire riche et également fécond. A l’image de Living Sisters, Eleni aime s’entourer d’autres musiciens, formant par exemple un duo pour Mélomane avec Pierre de Gaillande, avec qui elle enregistre en France ponctuellement depuis 2007.
EleniMandellPiggledy
PierreDeGaillandePiggledy
Depuis 1998, elle a à son actif six albums et le dernier Artificial Fire est un joyau. Country music for true lovers et Miracle of five de 2007 la dévoilent au public. Album de reprises, allant de Bob Dylan à Irma Thomas, et un disque de ses compositions, l’univers de Eleni Mandell couvre la country, le rock, l’indie-pop avec grâce et talent. La presse déploie les éloges. Elle se produit en concert avec l’excellent guitariste Jeremy Drake et tous les deux, avec leurs ballades dignes de celles de Burt Bacharach, remportent un franc succès auprès de l’audience. Eleni qui joue de la guitare depuis ses quinze ans, chante avec beaucoup de tact, de brio et prouve qu’elle a plusieurs cordes à son arc au sein des Living Sisters.

Eleni Mandell :
PersonnalMP3
MakeOutKingMP3

Love to live date de mars 2010 et se classe dans les meilleures albums pop-folk de l’année. Saxophone, banjo, tambourins, piano et guitares au son sixties des plus harmonieux qu’il soit nourrissent les dix titres de l’album. Les voix de Becky Stark, Inara George et d’Eleni Mandell en chœur, nous emmènent dans l’ouest américain où souffle un petit air des années 50. Le trio angélique a superbement ficelé un disque au thème élégant, romantique et old-school. Love to live est d’une qualité absolue. Le rétro mélangé au moderne, les guitares tropicales sur Don't Let The Sun Go Down, le ukulele sur You Make Me Blue, le mood sur (You Don't Know) How Glad I Am, la basse langoureuse sur The Mountain Has Skies accompagnent les Living Sisters qui sur leur départ réussissent là une bien belle invitation au voyage.

Living Sisters :
DoubleKnotsMP3

Aucun commentaire: