Translate

dimanche 27 février 2011

Alexi Murdoch

Considéré comme le fils spirituel de Nick Drake, j’ajouterais même quelques gênes de Mark Kozelek, Alexi Murdoch est bien le fils de son père et de sa mère. Elevé en Grèce, pays paternel, puis dès ses 10 ans en Ecosse, pays maternel, les deux cultures vont construire l’âme artistique du jeune Alexi qui part faire ses études en Caroline du Nord, puis déménage en Californie où la radio KCRW diffusera la première un de ses titres. La mère d’Alexi, Louise Cordet avait connu son heure de gloire dans les sixties (voir vidéo).
L’artiste offre dans ses compositions une palette d’influences traditionnelles, dont celle de Richard Thompson qui lui a ouvert les portes du folk écossais. Se produisant au Sundance Festival, sur les radios de Philadelphie à Los Angeles, avec son premier ep de 4 titres, Murdoch se distingue très vite. Son grain de voix, ses intonations dignes de notes de violoncelle, ses syllabes claquantes comme des cordes de guitare, ses textes magistraux, réapparaissent sur son opus en 2006. Il signe sur son propre label, Time without Consequence avec dix titres qui dévoilent l’excellence du songwriter.
BreathMP3
L’auteur-compositeur fait entrer le cinéma dans son univers musical. Le nombre de fois où un de ses titres est utilisé dans les séries tv américaines tient du record, Prison Break, Dr House, Ugly Betty, Grey’s anatomy, dans les films The Sharp End, Tenderness, Garden State, Gone Baby Gone de Ben Affleck. En 2008, Alexi Murdoch signe la BO du film Away we Go de Sam Mendes, BO sur laquelle sont apposées des chansons du Velvet Underground, de Bob Dylan et George Harrison.
OrangeSkyMP3
Alexi Murdoch nous donne rendez-vous avec son prochain album le 8 mars prochain, Towards the sun. Il meuble, emplit ses partitions de guitares avec du banjo sur Some day soon, de piano sur Slow Revolution, de cuivres sur At your Door dont le texte confidentiel et pudibond est couronné d’arrangements forts et variés et de l’harmonium indien sur Her Hands were leaves. Les thèmes du disque sont essentiellement l‘amour et la famille, mélancoliques ou féconds, ils sont évoqués avec délicatesse et lyrisme. 
Est attendue une venue parisienne le 13 avril 2011 au Café de la danse.
Myspace

Louise Cordet


Away we Go

Aucun commentaire: