Translate

mercredi 23 juin 2010

Club 8


Club8 nous livre un septième disque plein de soleil, ça sent le monoi et les gambas grillées. Je n’aime pas le terme croquignol de “galette” pour désigner un disque, mais là le mot galettas sied mieux.
Présentation des Club8 dans ma chronique là: Piggledy18/06/2008

Les deux suédois Karolina et Johan ont un don pour explorer puis appliquer divers styles musicaux dans leurs compositions. De la pop à la bossa, ils créent une ambiance samba dans leur dernier albulm The People's Record paru le 10 mai dernier. A l’écoute de l’album on est trimballé aux Antilles, drapé de sons haïtiens, balancé au Ghana, envahi par la rythmique des tambours sacrés de Cuba. Il y a une pléiade d’instruments qui construisent une structure rythmique ensoleillée sur tout l’album, tous assurés par Johan. Sa créativité nordique resplendit aux côtés de Karolina, rayonne dans les guitares et le chant. L’ensemble est fabuleusement tropical.

shapeUpMP3

The People's Record est un tryptique sonore : la voix d’ange de Karolina accompagnant le pétillant des accords de Johan, une vague de chaleur à écouter tout l’été qui tanne l'oreille, la classe délicate et enjouée du duo suédois Club8.
Les guitares de Johan swinguent, ses coups de tambour armé de ses couronnes de sistres bondissent. Plonger dans les sons parfois zouk de Isn’t that great permet d'imaginer Frankie Vincent s’enfiler du hareng RollMops, s'immerger dans les claviers psyché caribéens de Dancing with the mentally ill permet de voir les Aphrodites Childs avec leurs jupes à bananes dans une pub pour les biscottes Wasa, écouter l’excellent Like Me et ce sont les gens de Boney M qui ont des cornes de vikings qui poussent sur leurs coupes afro. Les cuivres assaisonnent les 10 titres d’ambiance latino fort galbée.


People speak, le titre qui conclut The People's Record, termine l’écoute de manière spirituelle via la voix de Karolina qui annonce “I’m going to be air and sky when I die”. Le duo scandinave s’inspire de son séjour au Brésil et avec le mix de l’ingénieux producteur Jari Haapalainen (The Concretes, Camera Obscura) rend hommage à la culture ouest-africaine.
Disponible en cd ou vinyle. Labradorlabel
myspace


Club 8 "Western hospitality"Labrador Records

Aucun commentaire: