Translate

jeudi 27 mai 2010

Apollo Sunshine

Les Apollo Sunshine se rencontrent en 1997. Sam et Jeremy étudient la production et l'engineering dans la même école de musique que Jesse Gallagher à Boston. Un de leurs profs, Andy Edelstein, les aident pour produire et mettre en place leur premier album dans les studios de Katonah, chouette ville de l'état de New-York, également titre de l'album qui sort en 2003.

SignOnTheWindowMP3

Deux ans plus tard, un disque éponyme voit le jour. Les Apollo Sunshine entrent de belle manière dans le monde pop-psyché, tantôt groove-funk-rock tantôt country-jazz. Leur style colle à l'esprit du collectif américain Elephant6 Records, composé de Of Montreal, Olivia Tremor Control, Neutral Milk Hotel, Circulatory System et les Apples in Stereo, avec qui les Apollo vont faire une tournée.

TodayIsTheDayMP3

Ils continuent sur les routes à jouer leurs mélodies énergiques et de belle inspiration et accompagnent les Dirty Pretty Things en Angleterre en 2008, année du troisième album Shall Noise Upon. Apollo Sunshine semble si éclectique qu'il est difficile de classer le répertoire dans un genre. Je dirais qu'en les écoutant c'est comme traverser les USA en moto via la route 66 avec John Lennon à la gestion du guidon et les Brian Johnstown Massacre assis dans le side-car, étant coursés par des coyotes déguisés en mariachi, jouant aux osselets ou à la bataille de cactus avec les Magnetic fields. Les Apollo apportent du paysage composite, de l'amusement, de la qualité musicale et un réel panache.


Ces trois musiciens de génie font chatoyer l'harmonica, les guitares, les harpes, l'orgue, les tambourins en proclamant leur amour sur des airs troubadouresques telle que Singing To The Earth (To Thank Her For You) et font danser des partitions romantiques avec les hautbois, flûtes traversières, violons et clarinettes sur Happiness. Shall Noise Upon devrait plaire aux amateurs du genre aux confins de la pop psyché et du rock judicieux.

myspace

Aucun commentaire: