Translate

lundi 12 avril 2010

Woodpigeon


Woodpigeon est avec Magnetic Fields deux groupes d'ores et déjà classés dans mon top 5 de l'année 2010. Après écoute de ce troisième bijou mélodique, Die Stadt Muzikanten, difficile d'en écouter un autre après... C'est le genre de disque qui marque, que l'on chouchoute et qu'on glisse dans la platine cds plus qu'à son tour. C'est un disque content, souriant et chaleureux.


Voici ce que je disais de Woodpigeon en 2008, des deux premiers excellents albums et du créateur de ce fabuleux groupe canadien, Mark Hamilton.
Die Stadt Muzikanten, enregistré en janvier 2010 débarque avec ses 16 titres, dont un au nom français invite à découvrir cette sortie de disque, Enchanté Janvier.
Originaire d'Edimbourg, de grand-parents allemands et autrichiens, désormais canadien, Mark Hamilton porte en lui des cultures kaleidoscopes qui colorent ses compositions. Ecrit à Berlin, Die Stadt Muzikanten est comme une architecture monumentale, construite sur un site archéologique précieusement fertile, alternant entre le genre classique et moderne. Mark Hamilton frappe encore plus fort que pour ses deux précédents albums.

Sur le site woodpigeon-songbook.com, on peut lire que le groupe se définit comme jouant de la pop quasi orchestrale de l'outre-Monde. Oui, c'est même symphonique et intercontinental. Tous les instruments sont présents. Hamilton ose faire groover un harmonica avec un violon, il compose du folk qui swingue, du rock minimaliste grandiose. La structure des chansons impressionne et surprend, propose un travail de création et d'interprétation peu commun. Le style pop orchestral rime avec le countryfolk et forme un tout sensible et distingué qui plaira à tous.
Longue Vie au pigeon Ramier !
Je remercie Benjamin Caschera de Almost Musique qui a pris soin de me l'avoir confié.
woodpigeon-songbook.com/
myspace.com/woodpigeon

Aucun commentaire: