Translate

samedi 13 février 2010

Nous Non Plus


Le 20 janvier 2009 le label Aeronaut sort Ménagerie, dernier album en date d’un groupe chéri par piggledy : Nous Non Plus. Influencés par Gainsbourg, les Kinks, les Beatles ou Le Petit Nicolas de Sempé, la formation de 2005 a comme devise Tel un phoenix issu des cendres de la révolution, Nous non plus naquit. Vive l’indépendance! A bas la Tyrannie! Et maintenant il faut danser!
Le disque des 6 artistes de Nous Non Plus, Céline Dijon, Jean-Luc Retard, Bonnie Day, Cal d’Hommage, Professeur Harry Covert, Morris Mars Chevrolet, basés à New-York est enregistré entre Los Angeles et Paris. Y est ajouté le savoir-faire du fabuleux compositeur et producteur new-yorkais David Baron. Ménagerie bénéficie également des arrangements de Michael Andrews (Inara George, Metric, Brendan Benson…) qui appose sa griffe au clavier et à la guitare. Il y a aussi Jeff Turlik, Brian Cook du L.A Kingsize studio, Joachim Cooder à la batterie, David Ralicke, musicien de The Bird and the Bee ou encore the Flight of the Conchords saxophoniste qui œuvre au cor, Joey Berardi des Fibonaccis pose sa pierre sur le titre Dandy et Benoit Rault du Ben’s symphonic Orchestra royal à la flûte sur Bollinger.

box.net/shared/hu5h805l0t

Véritable travail d’équipe, Ménagerie frappe fort en son et en tempo. La veine des Nous Non Plus y est belle, gorgée de leur univers franco-américain, irriguant les 13 titres de leur groove révolté. Quel plaisir de retrouver François Hardonne dès le 1er titre Loli, toujours aussi voluptueux et taquin à la trompette qu’il l’était sur l’album précèdent http://piggledypop.blogspot.com/2008/04/nous-non-plus.html

La batterie et le clavier, heureuses prémices psychédéliques plantent le décor. Catastrophe continue sur la lancée avec Céline qui offre son si joli grain de voix, suave et charismatique. L’orgue et la rythmique sont jubilatoires, les sonorités balancent et comme dans le disco de French teacher qui suit, l’envie de se remuer est saisissante. Jean -Luc, diablotin, y est chenapan voire « hot » avec sa prof de français. Au fur et à mesure de l’écoute le disque déroule l’univers des Nous Non Plus, sensuel, bon-enfant, dans une qualité musicale absolue. La momie, Les Damnés, et le formidable Le Dandy, arborent une pop sixties bossa ensoleillée aux paroles frenchy, suaves, libertines, dans une ambiance « huitres, caviar et Bollinger ». Le dernier titre Bollinger, au tempo bossa sophistiqué et exotique, rappelle le style du groupe This is Beaumont et Burt Bacharach. Ménagerie séduit, son charme mélodique est majestueux. Superbe !

nousnonplus.com/
myspace.com/nousnonplus

Aucun commentaire: