Translate

mercredi 13 janvier 2010

Kuroma


Athens, Georgie USA, est un vivier de musiciens depuis des lustres, mis en lumières par Louis Amstrong et des natifs de la ville comme Michael Stipe de REM ou encore le regretté Vic Chesnut. Depuis les années 90, et la naissance du label pop-psyché Elephant6, émergent des groupes comme Neutral Milk Hotel, Of Montreal, Elf Power, plus récemment Madeline, les Laminated Cat
http://piggledypop.blogspot.com/2009/09/laminated-cat.html ).
Surgit de cette digne dynastie un jeune artiste du nom de Hank Sullivant, guitariste sur scène de MGMT (2ème vidéo) et bassiste de the Whigs. Il pointe son museau en 2008 en enregistrant le EP Paris. Sur cet album prometteur de 7 titres, In New York, Everything Is Tropical est une parodie du groupe No Doubt que le jeune musicien exècre. Après tout, être américain et détester No Doubt est bien légitime lorsque les islandais digèrent leurs dindes de Noel et Björk et que nous en France, nous devons souffrir Diam's.

box.net/shared/d6nkz34u9b

Mais revenons à nos moutons... Hank Sullivant enregistre en solo sous le nom de Kuroma avec un des membres de MGMT, James Richardson, et Paris sort le 2 décembre 2008. Searching For A Sheep annonce haut en couleur le talent dont fait preuve Hank au piano et au chant, Beneath The Winds That Lash Neptune's Blue Skies Falls A Hard Rain Of Diamonds démontre ses qualités de guitariste, basse, guitare acoustique et électrique. Les titres valsent entre le rock, le psyché, la pop, assaisonnés d'une tripotée de sons subtiles, trashs et diaboliquement exécutés, rappelant les Pink Floyd des années 60 ou les contemporains Circulatory System.
Paris est sublime et stimulant, Kuroma est engageant et performant.
myspace.com/kuromamusic


Aucun commentaire: