Translate

dimanche 25 octobre 2009

DAP


Fondé par Benoit DAP, ex-bassiste de Teaspoon, groupe pop avec lequel il a enregistré un album, DAP prend son envol en 2006 quand Yann le bassiste de Teaspoon et le batteur JF.V, ancien de Da Brazilians le rejoignent, suivis du violoncelliste bassiste Serge V et la pianiste chanteuse Cha au tourbillonnant grain de voix, de la chanteuse Emilie et de la comédienne Elsa M.

Inspiré par le cinéma des années 70 et par ses compositeurs, allant de Colombier à Sarde en passant par Jean-Claude Vannier, par le charme de ses actrices comme Anna Karina ou Jeanne Moreau, Benoit compose des morceaux dignes de bandes-originales pour un cinéma gracieux et galant. Il est peu surprenant que des scenari s’immiscent dans les chansons sachant que Benoit Dap écrit des nouvelles également à ses heures loisibles.


La séduction a déjà opéré puisque le groupe joue sur plusieurs scènes françaises et parisiennes, dans des festivals comme Les Rendez-vous Soniques avec Pauline Croze, ou encore assuré la première partie de Philippe Katerine.
Comme au volant d’une Jag’ les DAP avancent en offrant le 1er juillet 2009 leur tout premier album éponyme mixé par Yann Arnaud (Air, Syd Matters) et Alexandre Cloître (Lanskies).
A la manière de Christophe ou de Benjamin Biolay, une douce mélancolie s’échappe des titres, et le fantôme du grand Serge Gainsbourg n’est jamais très loin..


DAP dévoile son atmosphère comme une pellicule en noir et blanc avec aussi des scènes de swing et de rythmique ravissante ! Benoit compose avec distinction ses morceaux orchestrés et inspirés tout en assurant de superbes textes en français. Son timbre de voix sensuel, son chant erogène met en valeur les femmes qui l'accompagnent; tout comme savait le faire Gainsbourg. Ses partenaires dans Western ou le titre X font vibrer leur féminité sur les arpèges de basse et les cuivres suaves, tout en rondeur erotique. Les tempo crescendo de L'île fantastique et de Georges Michael donnent de l'intensité et de l'exaltance glissante jusqu'à Les Kamikazes. L'élégance du piano dans le dernier morceau Les requins blancs rejoint la mélodie du clavier du premier titre Moleskine et boucle ainsi l'écoute en guise de plongeon envoûtant et pétulant dans l'univers DAP.

Dap (Emilie M. (chant) Elsa M. (chant) Ben dap (chant) Yann (guitares) Jeff (batterie) CHa(claviers) Serge (basse) C.H henry(batterie) Tonio H.(enregistrement) réalise aussi des génériques pour la télévision comme celui de Musique classique sur France3

myspace.com/legroupedap

Aucun commentaire: