Translate

vendredi 24 juillet 2009

Julien Ribot


Julien Ribot fait partie de la jeune génération d’artistes pop français depuis ses débuts en 1990 lorsqu’il rencontre Philippe Katerine qui travaille sur la compilation Allo la France, Moshi moshi destinée au Japon. Julien écrit alors deux titres " je dormais sous la neige" et "?" pour une chanteuse japonaise. Le pied à l’étrier il sort son premier album (double cd) en 2001, Hotel Bocchi sur lequel Katerine et Dyonisos apparaissent et où Françoise Breut reprend le titre "?".

Julien Ribot, outre ses talents de compositeur, de musicien, est aussi un brillant graphiste, diplomé de l’école supérieure d'arts graphiques Penninghen et expose ses œuvres dans les galeries en France et Suisse. Ses intérêts et son don pour l’art graphique se retrouvent dans son deuxième magnifique album concept de 2004, La Métamorphose de Caspar Dix, où la douce atmosphère pop est couronnée d’imaginaire et d’un univers fantasmagorique. La même année il réalise plusieurs autres projets comme l’album Bouille de lune de Orly Chap.

La dernière production de Julien, Vega, est sortie en 2008. D’une grande qualité musicale habitée de cuivres, d’instruments à cordes, flûte, glockenspiel, guitares, piano, la poésie s’y invite aussi. La finesse orchestrale est notamment illustrée sur Le Rêve de Tokyo, par l’élegante présence du koto, instrument japonais.
La voix et le chant se marient avec féerie sur un clavecin et un piano délicats. L’intimité de Julien passe dans les mots, l’intonation et dans ses duos avec sa compagne Annabelle, sur La Nuit et Les Jardins de Boboli qui débordent d’érotisme.
Réel délice mélodique, Véga confirme que Julien Ribot, quelque soit sa métamorphose, est bien présent parmi nous.
myspace.com/julienribotmusic

Aucun commentaire: