Translate

mardi 23 juin 2009

A Singer Must Die


Parce que je les aime, j'en parle en annonçant leur concert le 02 Juillet 2009 au China à Paris, 12ème.

Extrait de Magic:
"Un import anglais, de l'indie pop dans la grande tradition des duos les plus mythiques (Johnny Marr et Morrissey en tête). On pensait que ce disque serait énorme, et l'on avait raison. Today, It's A Wonderful Day est aussi beau que perturbé. Alternant ballades introspectives et bijoux de pop incisive aux refrains touchés par la grâce (l'irrésistible Croydon Road, le single The Crash, Inadequate), ce premier album propose en dix titres un voyage à la fois enchanté et maniaco-depressif. Si, par moments, des riffs électriques de guitare vous font taper du pied, les accords de piano vous fendent instantanément le coeur"

Extrait de leur bio:
"Initié en 2005, A Singer Must Die (Angers) joue une musique surprenante et à forte personnalité. Manuel Ferrer affiche une obssession sans bornes pour certains modèles : Les Beatles, Syd Barrett et Nick Drake, Les Smiths et Elliott Smith, puis les courants électrocutés et agités d’une dark-wave qui serait revenue à un état brut. Une alliance des contraires ? Pas vraiment si on considère que ses héros sont tous traversés par une profonde mélancolie. D’un lyrisme aux antipodes de la scène française, sa rencontre avec le compositeur Philippe Le Guern sera d’emblée fructueuse."
"Bien décidé à explorer de nouveaux horizons, c’est avec le jeune Tomasz Jankowski, 18 ans, élevé aux rugissements bruitistes de Sonic Youth jusqu’au folk dénudé d’un Jeff Buckley, aux murs de sons et de tensions crées par My Bloody Valentine, Godspeed You! Black Emperor et Joy Division que Manuel Ferrer choisit de collaborer aujourd’hui. Ayant grandi dans une Pologne qui rêve de rock indé et projette ses bouleversements dans le prog-rock, Tomasz Jankowski s’impose comme le guitariste/claviériste idéal pour amener le projet là où on l’attend le moins. Les atmosphères se teintent désormais de lignes d’une certaine sécheresse hypnotique et des profondeurs de la mélancolie contenue, souvent heurtée et traversée de turbulences, et donnent étonnamment l’impression d’une très grande maturité qui aurait déjà connu les principaux séismes intérieurs."
http://piggledypop.blogspot.com/2008_02_10_archive.html
http://piggledypop.blogspot.com/2009/04/singer-must-die.html

Aucun commentaire: