Translate

jeudi 18 juin 2009

Mercedes Audras


La demoiselle est actuellement en studio en Argentine, son pays natal, pour nous concocter un nouvel album de chansons inédites écrites par Françoise Hardy, Jacques Duvall, l’australienne Sally Seltmann (du groupe New Buffalo, qui a écrit 1234 pour Feist et qui chante avec Jens Lekman), et peaufinées par le fabuleux violonniste et compositeur Henri Graetz, et un duo avec Jipé Nataf, un de ses nombreux et constants amis.
Mercedes Audras est une pierre précieuse dans la pop française, une compositrice, musicienne et interprète brillante. Apparue en 1988 aux côtés d’Etienne Daho sur Pop Satori, à qui elle restera toujours fidèle et qui l’aidera à mettre le pied à l’étrier avec son premier single La tête à l’envers, adaptation du titre Winter des Comateens. Puis elle rencontre Edith Fambuena du groupe Les Valentins avec qui elle partage des concerts et une grande amitié. Leur collaboration perdure toujours.

1990, elle participe à un concert hommage au Velvet Underground et reprend Femme fatale. Puis en 1992, Mercedes fait la connaissance des Innocents, Jipé Nataf et Jean-Christophe Urbain, avec qui elle enregistre en ce moment. Elle joue et assure des concerts au Gibus, au Rex, à Liège elle rend hommage à Jacques Demy en compagnie de DominiqueA, Autour de Lucie, … et Philippe Katerine qui, en 1996, produit son premier album éponyme, Mercedes Audras. Katerine chante et écrit des titres, Valérie Leulliot d’Autour de Lucie chante Qu’importe c’est l ’été en duo, Jipé Nataf et J-C Urbain jouent, composent et mixent. On y retrouve sa sœur jumelle Rosario qui chante sur Au bout du compte, les Little Rabbits présents avec leurs guitares, tout comme Olivier Libaux (Nouvelle Vague, Imbécile avec Katerine, cf piggledy 26/04/08).
L’album Mercedes Audras est une réussite absolue, pop, bossa, avec deux titres en espagnol, un feu d’artifices de sons, avec de la mandoline, des cloches, piano (Pierre Elliott aux manettes), de la flûte traversière, du tambourin, de l’orgue, clavier et trompettes, trombone et violons; Mercedes y resplendit.


Signée sur Village vert, la demoiselle ne tarde pas à créer son propre label et appose sa griffe sur nombre de compilations, en 1997, Paranoma ou apparaissent Superflu, Autour de Lucie etc, un duo avec Françoise Breut en 1999 sur Hidden songs de green Ufo elle signe un titre aux côtés des Little Rabbits et DominiqueA; puis elle prépare son deuxième album, main dans la main avec les Valentins qui s’appellera 2002. Une de ses sœurs Maria Audras, réalisatrice de films, fait appelle à elle pour la musique de ses films Pépé en 1993, L'affaire Valérie Lemay en 2002 et La quête en 2006, année où Les deux qui s’aiment, nom de son troisième album extrêmement mélodieux, co-réalisé par Les Valentins, voit le jour.

Mercedes est une artiste d’une grande classe, au talent énorme, qui dévoile une timidité et une voix en or, une personnalité rare dont l‘intelligence évidente la préserve de l’autosuffisance. Fidèle et intègre, son travail est intimement à ses amitiés depuis plus de 20 ans tout comme elle nous livre son univers personnel dans ses chansons. Cette confiance est un honneur que nous fait Mercedes Audras, dont nous serons sûrement gratifiés à la sortie de son quatrième album en préparation. Un Rendez-vous à ne pas manquer.
http://www.mercedesaudras.com/

Aucun commentaire: