Translate

lundi 18 mai 2009

Marshmallow


L’Auvergne et ses secrets, ses trésors.. Du pounty aux salers, en passant par l’aligot et ses gentianes, de Volvic à ses châteaux, de Besse à la Croix de Murat, on peut découvrir la région le nez dans les myrtilles et les oreilles garnies de Marshmallow. Car il y a ce groupe, un quator de Clermont-ferrand qui donne un profil mod’s au désuet et aride crâne de Giscard. Avec les Marshmallow dans le ouies on a envie de grimper au sommet du Puy de Dôme à 100 à l’heure, d’imaginer Vercingétorix danser le jerk avec des nattes psychédéliques sous son casque à cornes.

Fred Gamboa au chant et guitare avec son timbre de voix me fait penser à un Doherty gaulois. Son chant porte les titres avec maturité, frénésie et un savoureux dosage d’excentricité qui manque au rock français. Fabien et Julien assurent à la guitare électrique hallucinante et à la basse punk un rock d’une qualité mélodique désaltérante, sans oublier le son des baguettes dévergondées du dernier arrivé dans la clique, le p'tit bout'gnat à la batterie, Pierre. Les quatre musiciens chantent et forment un chœur d’une énergie tenace et orchestrent leurs titres avec une homogénéité à faire pâlir les rockeux anglo-saxons. Les textes véhiculent une ambiance de plage, de vacances, communiquent une franche et bonne humeur.
Depuis leur album éponyme en 2003, les Marshmallow tournent, jouent, usent leurs semelles sur les scènes, ont honoré les 1ère parties des Sunday Drivers pour leur tournée 2007, et continuent dans la France entière (voir leur programme estival sur le myspace).
Leur cd 6 titres est une galette truffée de sucre rock, de pop psyché, juteuse et goûtue, idéale pour l’été.

myspace.com/marshmallowpop

Aucun commentaire: