Translate

samedi 3 janvier 2009

Ladybug Transistor (Interview)


Pour commencer Gary, peux tu me raconter l'histoire du petit garçon que tu étais et ta découverte de la musique?
je jouais de la trompette dans une fanfare. Vous avez des "marching bands" en France? la trompette est le seul instrument dont j'ai appris à jouer correctement. J'allais à l'Eglise tous les dimanches comme mes parents étaient pasteurs luthériens. Mais, j'étais timide souvent pour chanter et n'étais jamais dans la chorale. J'adorais écouter la radio et j'avais des montagnes de cassettes d'enregistrement de toutes mes chansons préferées. Quand j'étais très jeune, c'était uniquement les 40 grosses stations de radio de grandes ondes, puis j'ai évolué vers les stations de rock et à mon adolescence, j'écoutais plein d'émissions locales de mon lycée. Beaucoup d'entre elles avaient des réseaux d'antenne assez mauvais alors je fabriquais tout le temps mes propres antennes en feuilles d'aluminium et fils de fer.

Le premier souvenir "musicale" qui te vient à l'esprit? Beaucoup de vieilles cassettes que j'avais. Mes parents avaient offert à tous les enfants de la maison des inscriptions à un club de disques, donc on pouvait avoir 3 albums par mois. Beaucoup de early classic Rock - Beatles, Styx, Bread, Eagles.

Ta voix devient de plus en plus grave, basse, au fur et à mesure des albums. Vous changez quelque chose en studio? tu es conscient que le caractère de ta voix, qui est particulier et unique, a changé? ça m'a pris des années pour trouver une façon confortable pour chanter et être naturel. Comme je te l'ai dit, je ne chantais jamais à l'église ni à l'école. Donc pendant un long moment je n'avais pas confiance en ma voix. J'étais plus un chanteur de salle de bain. J'essayais quelques trucs différents quand j'ai commencé- venant du fait de posséder son propre studio d'enregistrement quand on est jeune et qu'on a tout le temps devant soi. Mon registre est assez limité alors j'essaie de travailler au mieux avec ce que j'ai.

Quand as-tu rencontré tes amis les Essex Green?
J'ai d'abord rencontré Jeff Baron dans les années 1990 peu de temps avant qu'il rejoigne les Ladybug. Sa soeur Jennifer a rejoint le groupe quelques mois après. Pour finir Sacha Bell nous a rejoint. Jeff et Sacha ont ensemble déménagé dans le Vermont et commencé les Essex Green. Pendant un moment nous avons vécu ensemble dans ma grande maison à Brooklyn. 2 couples avec 1 frère et une soeur, si tu peux imaginer ça. Ladybug a enregistré Albermale Sound et Argyle Heir pendant que nous vivions tous ensemble.

D'où vient le nom de ton album "Marlborough Farms" et en même temps d'où vient le nom du groupe? Marlborough Rd est le nom de la rue où se trouve ma maison et où le groupe enregistre. Le voisinage, l'endroit est presque "rural", pour la ville de New-york, d'où le nom "farms" (ferme). Le Ladybug Transistor est une radio transistor qui ressemble à une coccinelle que j'ai acheté il y a quelques années.

De quel album es tu le plus fier? est ce que c'est le premier ou le dernier, travail mûri et enrichi de tout ton parcours personnel jusqu'à aujourd'hui? Je les aime tous comme mes enfants, donc je ne peux pas en choisir un. Albermale Sound et Can't Wait Another Day sont tous les deux spéciaux, si j'ai à choisir. J'aime écouter Albermale et me dire "bon sang, mais qu'est ce qu'on faisait là?" Je continue sans arrêt d'apprendre sur les enregistrements et jette beaucoup de trucs maintenant. Les deux derniers albums sont plus concentrés sur l'écriture et peut-être un petit peu moins sur l'instrumental ou l'atmosphère des chansons. J'aime les deux approches.

Ca t'a apporté un truc en "plus" d'être en compagnie d'autres groupes comme les Lucksmiths, les Essex Green, les Great Lakes...? On vient justement de faire une tournée avec les Lucksmiths et Still Flyin' (qui comporte 20 membres) donc c'était comme une famille géante voyageant ensemble pour une semaine. Formidable

Tu restes idem, la même personne, tout en évoluant de plus en plus dans un environnement de "stars", avec des professionnels et des gens plus ou moins sympas, journalistes, attachés de presse, etc....Est que ça reste facile pour toi d'être disponible tout le temps pour ces personnes, et notamment pendant la période où San nous a quitté? C'était, et ça le reste, très difficile de répondre aux questions au sujet de San. Mais c'est toujours bien quand les gens me posent des questions sur lui, parceque c'est parler de lui et nous souvenir de lui. Et c'était sincèrement un être mémorable. Un être humain très spécial.

Est ce que tu te définis comme optimiste ou pessimiste? Je pense que les Ladybug Transistor est un groupe fondamentalement positif!

J'ai vu sur votre site officiel une eventuelle complicité artistique entre toi et les Belle&Sebastian. Tu me le confirmes?Oui c'est vrai! j'ai enregistré un titre avec le groupe en studio pour le prochain album des Belle&Sebastian.

myspace.com/marlboroughfarms

Aucun commentaire: