Translate

samedi 10 janvier 2009

The Guild League


L’australien Tali White reste en piste, toujours aussi prolifique et créateur. Tel un chevalier sur son dada blanc, armure faite de poésie, un carnet à spirale en guise de lance et son dernier étendard sorti le 2 décembre 2008, Speak Up.
A la tête des deux groupes, Lucksmiths ( cf Piggledy 22/10/08) et Guild League, Tali est sûrement un des meilleurs auteurs-compositeurs et interprètes de pop.

Le groupe de Melbourne The Guild League sort en 2002 Private Transport, album annonçant Inner North de 2004 avec une formation plus réduite qu’au début : Cressida Griffith au violoncelle et Rodrigo Pintos-Lopez à la guitare. Mélodiques, délicats, les arrangements et instrumentations nous emmènent dans de la délicieuse Chamber-pop avec le dernier né Speak up . Pinto-Lopez n’est plus dans Guild League, aujourd’hui constitué de Cressida Griffith, à la basse et violoncelle, Gus Rigby au saxophone, Roger Clark à la trompette, le batteur Phil Collings et Gerry Zeeman la guitare. Quant à Tali White, il écrit, compose, chante ( avec cette puissance vocale et ces intonations si touchantes), il joue de plusieurs instruments en studio, de la grosse caisse sur scène tout en chantant. L’artiste est parfait! Je suis certaine qu’il sait aussi faire des choux à la crème home-made !

Speak up est fabuleux, variant et alternant entre balades émouvantes et poétiques, Limited Express, The Idea et des embardées plus rock, aux refrains rebondissants et aux tambourins chaloupés dans Where’s the colour?

Signés fidèlement chez Matinée Records pour les USA et Candles Records, en Australie, ces musiciens collaborent également avec d’autres « bands » comme les Steinbecks pour qui Tali a écrit deux titres The Doppler effet et Have you ever looked after a song?
Tout comme avec les Lucksmiths, les Guild League jouent énormément de live, accompagnés d’autres groupes et artistes, Bank Holidays, Fred Astereo, tous du label Matinée, de Candles et de Lost and Lonesome.
theguildleague

Aucun commentaire: