Translate

samedi 3 janvier 2009

Cats on fire


Quator finlandais mené par l'auteur-compositeur Mattias Bjorkas depuis 2004, les Cats on Fire apparaissent dès 2006 avec un ep fracassant : Draw In The Reins. Depuis leurs compatriotes 22 Pisterpirkko, peu de groupes pop avaient autant attiré l'attention que ces quatre matous blondinets. Mattias chante avec ses trois compères. Il joue de la guitare acoustique et Ville Hopponen gratte sa guitare electro, Kenneth Höglund est bassiste, Henry Ojala, batteur. Leurs compositions sont entrainantes, dansantes. Il semblerait que les Cats on fire aient mangé du lion (ou du KitKat) car ils remettent le couvert en 2007 avec un album flamboyant de pepites indie-pop The Province Complains.

Letters From a Voyage to Sweden

Construit sur une atmosphère rappelant la pop anglaise des eighties et nineties, l'album m'évoque des groupe comme Love par la construction alternative et psyché, me fait fortement pensé aux Housemartins par l'humour ravageant des paroles. On y entend des arpèges traditionnels sur des mélodies peu conventionnelles, surprenantes et originales. Les percussions accompagnent les titres avec gaité, font frétiller l'ensemble des guitares et les claviers. A ceux qui aiment l'instrumentation richement naive des Math & Physics Club ou encore le puissant timbre de voix de Jake Shillingford de My Life Story, les Cats on fire et l'opus de l'album I am the white-mantled king sont pour vous.

The Borders of This Land


A ceux qui ne connaissent pas ces noms, les Cats on Fire jouent des morceaux rythmés et mélodieux (rien à voir avec la râpe à fromage d'ACDC), des mélopées offrant des paroles sucrées et drôles, des sonorités old-school un chouya britpop. Un ensemble revigorant et excellent. A suivre de près...
netikka.net/catsonfire

Aucun commentaire: