Translate

vendredi 26 décembre 2008

Inara George


Inara George, originaire de Californie, grandit au milieu d'instruments, entourée de musiciens; son père Lowell George, décedé alors qu'elle a 5 ans, était guitariste et chanteur des Little Feat. Quelques années plus tard, étudiante en art dramatique classique, elle voue une passion pour le theâtre et Shakespeare et se produit sur les planches. Parallèlement, pour s'amuser, elle crée un groupe de rock, Merrick, qui accompagnera Devendra Banhart et Eleni mandel. Merrick s'arrête en 2002. Inara rencontre le multi-instrumentiste et producteur Michael Andrews. Ils co-ecrivent All Rise en 2005. Un des titres de l'album Fools In Love apparait dans la série Grey's Anatomy. L'album qui fourmille de mélodies pop, de guitares folk sur des paroles enthousiastes dévoile ses qualités de musicienne et d'interprète. En plus, cette superbe artiste reprend les Bee-Gees, How Deep is your love, ce qui j'avoue, vaut de l'or et me fait perdre toute objectivité (oui ! monsieur H. je suis fan des BeeGees !) Inara et Piggledy vous souhaitent un joyeux Noel psychédélique !


En 2005, Inara rencontre le guitariste et compositeur Greg Kurstin (pianiste pour Beck, Lily Allen, Ben Harper etc) qui vient jouer de l'orgue et du piano sur All Rise. La même année, ils lancent ensemble le projet pop-psyché The Bird and the Bee. Très vite le premier album éponyme voit le jour, suit un ep Please Clap Your Hands sur lequel figure la reprise des Bee Gees, puis ils partent en tournée avec Rilo Kiley. Le duo d'amoureux Bird and the Bee fonctionne à merveille, composant des airs bossa, folks, jazz, psychédéliques, parsemant leurs morceaux de tambourins et orgues survoltés. Pour leurs clips, le duo fait appel à Autumn de Wilde, réalisatrice et photographe très stylée et renommée. (vidéo : Again & Again)

2008, la voix d'Inara George prend toute sa dimension sur l'album solo qu'elle compose à quatre mains avec Van Dyke Parks, ami de son père, une des premieres personnes à se pencher sur son berceau. Sur An Invitation, on valse avec les violons et les accordéons, on swingue sur les cuivres, on bondit avec les contre-basses et les cors. Les flutes traversières, les clarinettes voltigent avec les fantômes de Bernstein (West Side Story) et de Sherman (Mary Poppins).

Inara et Van Dyke Parks ont fait un album digne des plus grandes comedies musicales ou bandes originales de film. On y décele l'influence de la comédie et un réel amour de la musique symphonique. Pour mémoire, Van dyke Parks, né en 1943 à travaillé en tant qu'acteur avec Grace Kelly, récemment apparait dans Twin Peaks, il a composé des titres pour les Beach Boys (smile), des Byrds, musicien de renom, il joue avec Harry Nilsson, Ringo Starr, Buckley, Sam Philips, Frank Black, Rufus Wainwright et tant d'autres...
Inara George et Van dyke Parks nous livrent un album plein d'orchestrations lumineuses et fantaisistes. Ces deux talents du néoclassique se connaissent bien, leurs liens familiaux et artistiques donnent un résultat grandiose, comme le souligne Michael Andrews : "There was more love going through the glass with Inara and Van Dyke than any other record I've worked on," says producer Mike Andrews. "It was a family love. Very real."
myspace.com/inarageorge


vidéo : Greg Kurstin et Inara George/ Again & Again

Aucun commentaire: