Translate

samedi 6 décembre 2008

Horse in the Sea


Se réveiller un matin d'hiver, la tête dans le seau, le nez dans son bol de café et ouir un titre comme Mosquito King glissé dans la platine, fait lever la paupière à coup sûr. A l'écoute de ce morceau, d'abord la voix de Joel Janis noble et raisonnante, saisit. Puis le son du violoncelle de Austin Hoke dilate la pupille de l'oeil fraichement ouvert.
Horse in the Sea, c'est du lyrisme, du mélodique, des harmonies majestueuses pour des réveils ensoleillés, des après-midi intimes, des concerts nocturnes intenses. Banjo, guitare folk acoustique, violoncelle, piano, basse, accompagnent des paroles complètement poétiques et féeriques comme dans George Had Wooden Teeth, titre qui évoque l'Illinois. Ce groupe de Chicago, Joel Janis l'auteur-compositeur et chanteur, Ray Klemchuk, Tess Haskins, Joe Darnaby, produit des mélopées pop enrobées de handclaps, d'inspiration folklorique, chaloupées et rythmées par des tambourins et de la batterie.

En plus de la situation géographique, le style musical de Horse in the Sea s'apparente à celui de Sufjan Stevens, mais il y a aussi un travail de sonorités acoustiques effectué en collaboration avec le producteur Kyle Andrews qui fait penser à Andrew Bird ou encore à Adem. I order the sun enregistré en Novembre 2007 est leur tout premier album. Pourtant débutant, Horse in the Sea a galopé (jeu de mot du weekend) sur tout le continent américain et est encore en selle pour une série de concerts avec Josh Rouse et l'ami Kyle Andrews. Le quarté a aussi participé cette année à une compilation, Thy Old Murkville Forest, aux côtés de multiples groupes dont Page France ou les 1990's. L'album est scintillant, sans nul doute une des meilleures productions de 2008. Si, à ce jour, on ne trouve aucun article en français sur Horse in the Sea, Piggledy est ravi d'ouvrir le champ.
myspace.com/horseinthesea

Aucun commentaire: