Translate

jeudi 9 octobre 2008

Emmanuel Can


Emmanuel Can dessine depuis qu'il a six ans. Instinctivement, il laisse libre cours à son don naturel, décrochant à l'école des notes en artistique flirtant avec l'excellence.
Après le lycée, ses activités professionnelles le mènent sur une autre voie. L'artiste normand pose très tôt ses outils, met de côté ses croquis et ses esquisses. Depuis quelques années, à peine âgé de 40 ans, le revoici en piste avec des oeuvres époustouflantes. Emmanuel a repris ses pinceaux et pastels, travaille sur papier, toile, bois, carton. Au gré de ses envies, de ses inspirations, il crée essentiellement des portraits. Les dessinateurs et les peintres savent à quel point les yeux, l'expression du regard sont difficiles à reproduire. Que nenni! Il n'y trouve non seulement aucune complication mais au contraire, exécute des regards perçants et touchants avec une aisance impressionnante.


C'est un plaisir continuel de se plonger dans ses visages, à qui il redonne une âme ou fait ressurgir une caractéristique effacée d'une personnalité. Emmanuel, d'un coup de pastel, rend une fossette majestueuse et un grain de beauté transcendant.
Comme pour beaucoup, l'artiste reste modeste, pas forcément conscient de posséder des doigts en or et un immense talent. Il ne vend pas ses toiles ni ses dessins, rangés et un peu oubliés. Hormis une fois par an, il les propose à une salle d'exposition de Saint-Rémy-sur-Avre dans l'Eure au début du mois de Mars. L'occasion est offerte d'aller à la rencontre d'Emmanuel Can et de profiter de ses superbes productions, Marlene Dietrich, Bourvil, acteurs et personnalités, il y en a pour tous les goûts.
Je connais Monsieur Can depuis que nous avons six ans! Si j'avais su à l'époque, je lui aurais prêter ma trousse à crayons à la place des playmobiles. Mais il n'est jamais trop tard...

2 commentaires:

aline GERARD a dit…

Après lecture de ce texte sur cet homme, il est impossible de s'empêcher de mettre un commentaire, surtout quand cet homme est mon grand frère.
Depuis toujours on admire ses talents en tout genre.
Je lui donne rendez-vous pour réaliser le portrait de sa petite nièce venue de loin, très loin...
Félicitations à toi (permets-moi de te tutoyer, il paraît qu'on a joué à la poupée Barbie ensemble).
Aline

Anonymous a dit…

Alors là, je reste sans voix...et je peux dire à ma patite soeur Aline, qu'effectivement, les oeuvres d'Emmanuel (mon grand frère aussi) sont des pures merveilles. Il ne se rend pas compte qu'à chaque regard posé sur ses toiles en tout genre, c'est un vrai moment de bonheur et d'émotion. Marie-Agnès, je te félicite pour ton blog et d'avoir fait ce merveilleux texte pour mon grand frère m'a beaucoup émue. J'en suis très fière. Et j'espère aussi qu'un jour il pourra peindre ma petite nièce qui vient de très loin, ça c'est certain. Armelle. Une amie de très courte date.....mais pour longtemps, j'en suis convaincue.