Translate

mercredi 10 septembre 2008

Thomas Dybdahl/National Bank


Arrivé de Norvège telle une météorite en 2000 ( Bigard dirait surement que c'est un gros caillou encore envoyé par les américains...), Thomas Dybdahl est un artiste napalm, plein de grâce et de sensibilité, il enflamme tout ce qu'il touche. Sa voix, véritable instrument se mêle au banjo, à la mandoline, aux violons, violoncelles, guitare, piano, contrebasse d'une manière magistrale.

C'est avec The Great October Sound de 2002 que l'on peut découvrir le son Dybdahl, intimiste, intact, l'atmosphère folk mélodieuse sur claviers pop et rythmiques jazzy gravés dans l'or brut. Chaque frottement de ballet, claquement de baguettes, pincement de cordes, touches de piano se distingue délicatement. 2003, revoilà notre jeune Thomas et toute sa généreuse musicalité véhiculée lors d'une tournée européenne, avec son deuxième album Stray Dogs. Il n'y a plus de doute, les chansons sont griffées, l'artiste offre là encore un disque magnifique. Stray Dogs dénote d'un réel talent, d'une âme. Thomas Dybdahl fait corps avec ses compositions sur scène comme sur One Day You'll dance for me New-York City le troisième magnifique album qui suit en 2004. Le philosophe Arne Næss vient enregistrer sa voix sur le titre If we want it, it's right (vidéo). On reconnait désormais la patte de Thomas Dybdahl, tous les titres sont Revendiqués.

2004 est aussi l'aventure avec The National Bank et la sortie de l'album éponyme. Groupe norvégien qui est constellé de superbes musiciens comme les frères Lars et Martin Horntveth, Suzanna, Nikolai Eilertsen, Morten Qvenild et Thomas Dybdahl, les National Bank présentent depuis le mois de mars 2008 leur tout nouveau bijou Come On Over To The Other Side.
Pop, rock, groovy avec des sonorités jazz et electro mêlée à du clavecin, c'est une multitude de sons, d'univers, de couleurs.

L'équipe de vikings part sur les routes présenter son travail après avoir chacun raflé un grammy award. Puis Thomas Dybdahl se recolle au chapitre et à l'écriture de Science sorti en 2007 qu'il offrira sur scène en faisant une tournée promotion au côté du fantastique Sondre Lerche. Science est lumineux, subtil, désarmant, Dybdahl y est maître de cérémonie, charismatique et stylé jusqu'au bout des doigts et du chapeau. Il y est entouré de ses amis, cour royale de country-pop classique, Mathias Eick à la guitare, Øyvind Jakobsen à la trompette, vibraphone, piano, guitare et basse, Ådne Sæverud, pour le chant, vibraphone et batterie, Eirik Lye au chant, à l'orgue Hammond et pianos, Silje Salomonsen à la basse et chant, Bjørnar Lampegutt, chant et percussions.
Dybdahl porte bien son couvre-chef.
myspace.com/tdybdahl
myspace.com/thenationalbank

Aucun commentaire: