Translate

jeudi 14 août 2008

Brendan Benson


Même s'il n'est plus utile de présenter Brendan Benson, une introduction pour ceux qui ne le connaissent pas encore est de bon aloi en attendant la sortie de son 4ème album solo prévue à l'automne. Il travaille en ce moment sur ce disque avec Gil Norton, producteur des Pixies et Foo Fighters.
Né en 1970 dans le Michigan, Benson vit depuis peu à Nashville. En 1996, il sort One Mississippi signé chez Virgin. Le disque connait un début difficile bien que superbement ficelé, stylé, composé de titres pop-rock plutôt bien galbés. Virgin le remercie et se débarrasse de l'artiste alors âgé de 26 ans, pas assez vendeur.. Benson accuse le coup, part pour la Californie retrouver Jason Falkner, guitariste, chanteur (8 albums solo), producteur, qui joue dans Jelly Fish et sur les albums de Beck, Travis, Aimee Mann. Tous les deux travaillent à un nouvel album Apalco. Cet album a vite du succés, brendan est reconnu comme l'artiste multi-instrumentiste du moment par la critique. Il repart à Detroit et ré-enregistre One Mississippi avec des inédits.

En tournée, accumulant les concerts, on découvre un jeune musicien qui jongle entre son piano, claviers, guitares, batterie, harmonica et offre du pur rock alternatif à ses fans. C'est lors de ses tournées américaines et européennes qu'il rencontre Meg & Jack White des White Stripes. Ils ne se quittent plus, mettent en place le projet Raconteurs alors que Brendan peaufine l'enregistrement de son 3ème album Alternative to Love avec Tchad Blake, ingénieur et producteur de Crowded-House et Elvis Costello . Les ep et single s'enchainent, Benson se met à produire d'autres groupes comme les Greenhornes. Avec les White Stripes ils participent à l'album du groupe américain Blanche qu'ils produisent également. A peine un an plus tard, les Raconteurs arrivent avec Broken Boy Soldiers, puis cette année en mars 2008 avec l'album Consolers Of The Lonely.
Variant entre les mélopées acoustiques, électriques, des riffs pop et un chant parfait, Brendan Benson a non seulement un don pour l'écriture, des paroles savoureuses mais il a aussi une âme, un esprit rock qui se bonifie avec le temps et qui devient un régal absolu. D'un naturel humble, il écrit sur ses souvenirs, ses rencontres, une partie de sa famille qu'il a perdu dans sa jeunesse et dit "in Letters to a Young Poet, Rilke said if you were in jail, cut off from the world, with nothing but a view of the sky from a small window, you'd still have your memories to write about".

Brendan Benson est un personnage attachant qui se fait une joie quand il vient jouer en Normandie à Alençon lors d'une tournée et clame " tout le village était présent ! ". Après avoir joué sur scène avec les White Stripes, David Bowie, Nancy Sinatra, Love, etc... il est actuellement en studio pour nous concocter un petit bijou avec Dean Fertita au piano (membre des Queen of the Stone age, Waxwings et Raconteurs) et biensûr, Brendan pour tous les autres instruments. Un joyau que l'on attend de pied ferme. (vidéo: Tiny Spark)
myspace.com/brendanbenson

Aucun commentaire: