Translate

vendredi 11 juillet 2008

Sambassadeur


Monsieur Serge Gainsbourg est dans le monde de la pop moderne toujours aussi bien présent. Sambassadeur, un des meilleurs groupes de twee-pop, l'aime particulièrement au point de lui emprunter en Novembre 2004 le titre d'une chanson pour le premier album éponyme Sambassadeur. Sur ce même album le quator suédois reprend d'ailleurs La Chanson de Prevert que Serge interprète en 1961.

Les Sambassadeur sont la belle Anna Persson, Daniel Permbo, Joachim Läckberg et Daniel Tolergård.
Après la sortie de Sambassadeur, album superbement ficelé de la veine des Belle and Sebastian, ou de leurs compatriotes Club 8 (cf Piggledy 18/06/08) ou encore les excellents Suburban Kids With Biblical Names, Irene, Loveninjas, les suédois enchainent les concerts. Autant dire que le quator fait de la pop enjouée, mélodique avec une guitare acoustique pétillante. La voix d'Anna Persson côtoie les anges; des titres comme New Moon, Ice & snow nous promènent entre le rock et le style Velvet Underground au son de l'immuable tambourin. Les riffs de guitares et les claviers sont hypnotisants, on se laisse bercer par la chaleur du rythme, des sonorités, des voix, des textes dont seuls les suédois détiennent le secret. 2005 et 2006 sont nourries d'ep fabuleux comme New Moon, Between the lines, Coastal Affairs et le titre Kate, au violon claquant et violoncelle flirtant avec la batterie. Revoilà nos vikings évoquant la mer, les bateaux, le vent glacial "We were going through the harbor going faster than the wind, A perfect match between the man and the machine, Underneath the surface, love's as cold and blue, And you're saying this town is not made for you" évoquant aussi la musique et l'amour "We were communicating through the stereo, Starts getting closer, going through the night, No one can reach us, no we're out of sight".

Les quatre Sambassadeur continuent d'écrire et sortent Migration en 2007, une oeuvre pop à se lécher les babines. Les sons des arpèges de guitare fleurissent, les cordes des violoncelles sont toujours dynamiques et psychédéliques. Il y a de l'émotion dans le titre Falling in Love où le fantôme de Serge et l'âme de Nancy Sinatra viennent nous hanter, du lyrique dans Calvi, du médieval et folklorique vibrant dans The Park, du disco à la Abba dans Subtles Changes. Migration est un album magnifique de sens et de sons avec le producteur Mattias Glavå aux manettes (Broder Daniel, Dungen), hautement conseillé aux amateurs de pop.
myspace.com/sambassadeurtheband




Aucun commentaire: