Translate

dimanche 27 juillet 2008

Mid-State Orange

Ils sont australiens et leur musique prodigue une bonne dose de soleil, de douces et chaudes vibrations. Louis Richter, Ryan Merry, Tim Spelman, Justin Hamilton et Jonathan Edmonds invitent aussi à la batterie le leader du groupe Fred Astereo, également la tête du label Lost & Lonesome Records (cf Piggledy 19/02/08). Les Mid-State Orange sont considérablement doués. Musiciens pop de Melbourne, ils font leur petit bonhomme de chemin aux côtés de leurs compatriotes les Zebras, Lucksmiths, Darren Hanlon, Bank Holidays (cf Piggledy itou). Lost and Lonesome label ressort cette année leur album de 2006 Odds, ainsi que Summer in disguise de 2003 et le premier fabuleux Flag Festival de 2002, ep offrant 6 titres très psyché dont Bus ou encore The Boy who dropped his omelette.



En 2006, c'est l'album Odds qui permet au groupe de partager la scène avec Stereolab, the Go Team!, Architecture in Helsinki et bien d'autres. Depuis le début c'est le producteur de Paul Weller, Mojave3, Beta Band, le grand Gareth Parton qui produit les disques. On comprend que les Mid-State soient entourés de tels professionnels. Leurs compositions sont détonantes et généreuses de groove, de rock, de pop. C'est furieusement stylé. Dans Odds, se trouvent des odes fleuries de kazoo, de metallophone, guitares et basses rutilantes. Il y a des arpèges en cascade dans Cracks, des cordes dans Rivers, du synthé et des riffs de guitare enervée dans Million Years et une diablesse de batterie dans Second in two horse race. Les paroles sont recherchées, le travail d'écriture est original. La voix qui les portent en exergue, limpide et sincère, est celle de Louis Richter, qui est aussi guitariste des Lucksmiths. Le monde est petit en Australie, petit aussi entre la France et l'Australie...
myspace.com/midstateorange

Aucun commentaire: