Translate

dimanche 29 juin 2008

Dylan Mondegreen


C'est l'époque des gazouillis et picassements, des mariages et sorties de disques, c'est l'été.
Il y a un peu moins d'un an, Dylan Mondegreen alias Børge Sildnes sortait son premier album While I Walk You Home.
La nouveauté: il apparait cet été sur un coffret de 5 disques, compilation de chansons de Prince, Schockadelica. Mondegreen y reprend le titre Cinnamon Girl avec ses amis Frankie et Johnny de Aluminium Group.
Ce jeune et talentueux artiste scandinave enregistre donc son propre disque l'été dernier sur une île de la côte ouest norvégienne. Les compositions sont estivales dans le fond et la forme. Les mélopées sont chaudes, brillantes, d'une classe totale.

Les balades pop sont jouées à la guitare accoustique, ou encore dans un style folk-groovy. Børge s'est entouré des Margareths pour l'enregistrement. L'ambiance dans le studio devait être furieusement pop. Un peu bubble, un peu sunshine, un peu twee, l'instrumentation est fournie de violoncelle, de handclaps, de tambourin, de saxophone sur Girl in the Grass, glockenspiel, piano. Les claquements de doigts donnent un aspect artisanal et ludique comme sur Broken French, avec des pirouettes d'instruments à cordes et à vent sur While I Walk You Home. Les paroles sont riches et imagées. Dylan y fait une réelle déclaration à sa douce et tendre, les mots sont des friandises qui balancent sur des airs gourmands. Mondegreen enveloppe ses arpèges de guitare avec un chant limpide et chaleureux. Conseillé aux amateurs des Kings of Convenience, Pelle Carlberg.
A l'heure où je publie la chronique, Børge est en train de passer la bague au doigt de sa fiancée. Ce potentat de la pop nous offre une part de bonheur avec son album. Heureux mariage monsieur Sildnes!
myspace.com/dylanmondegreen

Aucun commentaire: