Translate

mercredi 21 mai 2008

Fred


L'Irlande est la terre prometteuse, belle avec son trefle et ses landes magiques et quand mes oreilles voyagent entre le Havre et ses vertes contrées, elles reviennent ravigotées.
Cork la ville rebelle recèle de trésors musicaux comme le groupe Fred. Ce quintet déboule avec un "beat" phénomenal dont toute la presse anglosaxonne s'accorde à dire que c'est le meilleur des deux dernières années. Fred existe pourtant depuis 2000, année de son premier ep. Le groupe sort l'album Can't stop, I'm being Timed en 2002 sur lequel figure Colour of numbers et offre en 2005 le chef d'oeuvre Making Music So You Don't Have to.
Depuis le groupe fait des performances sur scène de Dublin à Limerick en passant par Toronto et Boston. Il s'exporte aux Etats-unis en participant notamment au CMJ Music Marathon, durant lequel il joue aux côtés de centaines d'autres groupes et se font illico remarqué. Le New-York Post dira d'eux qu'ils ont montré aux autres groupes du CMJ comment réellement écrire et jouer sur scène des chansons originales.



Sur leur site, en parcourant leur bio, je découvre à quel point ces irlandais ont la pointe d'humour et l'originalité qui marquent leur musique.
Il y a d'abord Joseph O’Leary, le chanteur et occasionnellement le chauffeur du groupe mais qui n'est pas à jour avec son code. Il rejoint Fred après avoir quitté son premier groupe, formé de superhéros quand il s'aperçoit que lui-même à perdu ses pouvoirs. Il y a aussi Jamin O’Donovan, le bassiste, arrivé de nulle part, il marchait seul dans le brouillard et Fred se sentait seul et vulnérable...Justin O’Mahoney le batteur est comparé à Ringo Starr, le coeur sur la main, un sur-homme ultra sensible qui peut tomber en larmes devant un sourire d'enfant pendant un concert ou bien devant un pain au chocolat. Jamie Hanrahan, guitariste, est né avec deux doigts magiques à la main gauche et a inventé 1200 sons, audibles par les chiens et les mammifères marins. Mais ses dons ont crée l'année dernière l'accident d'un sous-marin, d'une baleine bleue et de 16 chauves-souris. L'armée américaine l'ayant cloné, son clone rejoint Fred pour se racheter une conduite. Au milieu de cette dangereuse gente masculine, il y a Ev, Eibhlin O’Gorman, qui assure au clavier. C'est une virtuose, une îcone pour Streisand, céline dion, Midler et Aretha Franklin.
Fred est un groupe excentrique et génial, salué par la presse rock irlandaise, anglaise et américaine. Piggledy vient y apporter son grain de sel franchouillard car je suis vraiment enthousiaste. Des titres sont proposés sur le site officiel, le myspace et surtout oyé oyé, le 30 Mai prochain sortira leur troisième album Go God Go. J'ai pu en écouter déjà des extraits et le disque promet une fraicheur, des compositions entre du rock sautillant, un tempo endiablé et de la soul funky. En avant-première, un extrait du prochain disque: Skyscrapers
Merci à Fred ! ces irlandais sont en plus très sympas. Le magazine NME leur fait une déclaration d'amour; Et bon sang, c'est pas pour rien.
fredtheband.com

Aucun commentaire: