Translate

mardi 11 mars 2008

Paul Brill

Sensible à la musique "musicale", je viens de découvrir un jeune artiste new-yorkais qui fait partie de ceux qui respectent les instruments et les font vivre. Paul Brill est un pur songwriter. Il apparait sur la scène américaine en 2002 avec Halve a Light, un bijou pop-folk, fourni, très complet. Les compositions dévoilent un artiste qui fourmille d'idées. Les instrumentations sont parfaites, entre le professionnalisme et l'instinctif, il n'y a aucune faute. En 2004 l'album New Pagan Love Song est aussitôt acclamé. Dès Lors Paul Brill se retrouve avec des commandes de musiques de films, documentaires et séries télé. Le garçon est lancé, la machine est en route..

Paul sort début 2007 son dernier album en date Harpooner sur son propre label Scarlet Shame Records. Et encore un chef d'oeuvre de chansons, une flopée d'instruments, un florilège d'influences! On y retrouve des sons de cithare, des airs tziganes exécutés au violon et violoncelle sur une rythmique pop, des arpèges de guitare mêlées au synthé. La construction de l'album alterne entre les balades, des voix chaloupées, des mesures constellées de cordes jazzy. Le bassiste Tony Levin (Peter Gabriel, King Crimson) a joué sur I Take it Back et All You'll Want . Une variation d'ambiances qui est epoustouflante et nous saisit. La création de Paul Brill est à la fois rigoureuse et à fleur de peau, vulnérable.
Actuellement en studio pour des compos de musiques de film, Paul travaille à un EP qui sortira en 2008.
myspace.com/paulbrill

Aucun commentaire: