Translate

vendredi 14 mars 2008

The Decemberists

Une mauvaise nouvelle: l'annulation de leur tournée.
Les Decemberists ne joueront pas dans nos contrées. Reste à éspèrer qu'ils seront aux festivals européens de l'été.
Le groupe, (Colin Meloy, chanteur, paroles, guitare, Jenny Conlee, accordéon, piano, Chris Funk, multi-instrumentiste, Nate Query à la basse, guitare, John Moen le batteur, et la dernière arrivée Lisa Molinaro violon, claviers, voix) est originaire de Portland.
The Decemberists est conduit par Colin Henry Meloy et quel leader!
A l'origine Colin Meloy fait ses armes avec Tarkio, un groupe qu'il monte en 1997 dans son Montana natal avec ses complices Gibson Hartwell (banjo), Louis Stein (basse) et Brian Collins (batterie). La bande enregistre des ep et passe dans multiples radios locales. Très vite, les fans les suivent jusqu'à ce que Colin s'installe à Portland pour poursuivre ses études de littérature (sa soeur est d'ailleurs un écrivain connu aux états-unis). C'est là que nait le groupe The Decemberists, nom inspiré des rebellions en Russie sous Nicolas 1er. Très vite Colin écrit et joue avec son nouveau groupe puis sort l'opus Castaways and cutouts, album qui donne le ton.

Le grand public découvre alors ce drôle d'ensemble indie-pop (parfois une dizaine sur scène). Dans ses chansons, Colin Meloy décrit un monde fantastique, un monde empreint d'histoires dignes de contes de fées. Il y a une palette de personnages, soldats, rois, animaux, trapezistes, sur un canvas de lieux, excentriques et beaux. Ses partitions musicales vont du folk traditionnel (banjo, accordéon) au son psyché (orgues, synthés) en passant par des atmosphères baroques (flûtes, violons, violoncelle).
En 2003, l'album Her Majesty élève le groupe au plus haut rang et s'arrache comme des petits pains. Ce sera aussi le sort de Picaresque en 2005 et du dernier disque Crane Wife en 2006 qui sort sur le propre label de Colin, co-produit par Chris Walla de Death Cab for Cutie. Parallèlement, il continue de chanter avec Tarkio, et furieux de travail, insatiable, sort aussi des disques en solo : Colin Meloy Sings Morrissey (2005), Colin Meloy Sings Shirley Collins (2006), Colin Meloy Sings Sam Cooke (avril 2008), Colin Meloy Sings Live! (avril 2008). Une tournée honorera ces dernieres productions dès le 7 avril aux USA et il sera accompagné au chant par Laura Veirs.
Colin Meloy vient de souffler les deux bougies de son fils Henry ce qui j'éspère inspirera encore bon nombre de fabuleuses chansons à sa Majesté!
(à noter, la présence des Decemberists sur une compilation d'artistes de Portland pour une organisation charitative, reprise de Clementine, chanson d'Elliott Smith)
decemberists.com

Aucun commentaire: