Translate

mercredi 27 février 2008

Rue Royale


Rue Royale est un duo de Chicago. Ruth et Brookln Dekker sont aussi un couple hors des projecteurs. Ces deux là ont eu la géniale idée de s'unir pour se destiner à un patrimoine musical pas commun. Brookln avait en 1995 enregistrer un ep en solo, pour être vite repéré par des producteurs de Nashville, ville temple du jazz-rock. Il forme un groupe Trevorside et part en tournée.

C'est en Angleterre qu'il rencontre Ruth qui joue avec un autre groupe américain. Ils ne se quittent plus, emménagent à Chicago et travaillent ensemble à plusieurs titres pop folk.
Il y a des combinaisons insoupçonnées parfois qui s'avèrent évidentes avec le temps. Celle-ci, en fin de compte est particulièrement efficace. Rue Royale nait officiellement en 2006. Ils éditent un ep The search For Where to Go et un album éponyme le mois dernier.
Musicalement, les arrangements se rapprochent du style de Sufjan Stevens ou José Gonzales et les voix de Let's go Sailing. Guitaristes de formation, ils sont multi-instrumentistes. Brookln jouait enfant du piano à l'église, son père étant organiste, la religion est omniprésente dans la famille. Les paroles de Parachutes and Lifeboats évoquent cette recherche spirituelle et les fruits de cette quête. L'écoute donne l'impression d'être sur une route en quête de réponses. L'album est une invitation à une longue et savoureuse promenade. La boucle est bouclée avec le dernier titre du ep, U.F.O, se terminant sur "So I lift up my eyes to the one who shines the most…"

L'identité sereine du duo se dévoile au fur et à mesure des titres. C'est une dégustation qui se pérennise grâce à la tournée commençant à Oxford et qui passe par la France. Rue Royale sera, après des dates en Angleterre, Allemagne et Luxembourg à Orléans le 16 mars et à Niort le 17. Ce sont les deux dates françaises car ils enchaineront sur le Royaume-Uni aussitôt. C'est, à mon avis, le genre de passages éphèmeres qu'il faut savoir saisir en temps et en heure, stricto sensu.
myspace.com/rueroyale

Aucun commentaire: