Translate

mardi 26 février 2008

Lee Hazlewood


Lee Hazlewood nous a quitté en Août 2007 en nous laissant une oeuvre formidable.
Les amateurs de musique l'estime comme un dieu de la pop indépendante, les artistes professionnels le chérissent comme un père spirituel.
Lee est une figure de la musique des années 60-70. Les Kings of convenience, Primal Scream, Jarvis Cocker, Kathryn Williams, Tindersticks et d'autres encore ont repris les chansons de ce monument.(Some Velvet Morning)


Né dans l'Oklahoma en 1929 et grandit dans la musique. Après ses années de medecine, il part pour la guerre de Corée où il est batteur de l'orchestre militaire et DJ à la radio de sa base, où d'ailleurs il sera le premier à populariser le rock en diffusant du Elvis Presley. En 1954 il crée un label phonographique, qui fera que toute la scène locale évolue autour de lui et grâce à lui. Il rencontre alors Phil Spector.
Lee grandit professionnellement dans tous les genres, rock, blues, country, et acquiert une connaissance étendue, sûre en la matière. En 1955, il est producteur et enregistre son propre disque à Phoenix avec les titres The fool, Soda Fountain Girl. Il écrit pour Duane Eddy dont les chansons seront des hits. Il produira également Dino, desi & billy bien connus des amoureux des Beach Boys. Mais c'est en 1965 que sa carrière débute réellement via sa rencontre avec la magique Nancy Sinatra.

Ayant l'aval de son père Franck Sinatra, la jeune femme devient vite l'icone de la pop chimérique aux bras du cowboy à la voix de bariton.
Le titre These Boots are made for Walking entre aux panthéon de la pop. Dean Martin aussi enregistrera un titre de Lee Hazlewood.
Un tempérament, une personnalité atypique, il n'apprécie pas l'environnement de l'industrie du disque et restera en marge toute sa vie. Un cowboy dans l'âme.
1967, Lee s'occupe de la musique du film Tony Rome avec Franck Sinatra dans le rôle principal, puis la même année, il ecrit des titres pour le film the Cool Ones où apparait comme acteur Glen Campbell. Une de ses chansons est dans dans le film Speedway avec Elvis Presley en 1970, en même temps Lee joue lui-même dans 3 films.
En 1970, il s'exile en Suède, évitant ainsi l'incorporation de son fils dans l'armée. On le verra apparaitre dans deux films du suédois Axelman en 1970 et 1975.
Entre 1968 et 1980, il enregistre une quinzaine d'albums dont le fabuleux Cowboy in Sweden. Son oeuvre romantico-country est désormais une référence et Lee Hazlewood, un maestro de la pop. (You've lost that Loving Feeling)
myspace.com/leehazlewood

Aucun commentaire: