Translate

mercredi 13 février 2008

Kelley Stoltz



Kelley Stoltz dont le nom résonne comme un plat de l'Europe de l'Est n'a rien d'un bavarois!
Cet américain fait de la musique rock-folk-psyché, avec des accents de Chuck Berry parfois, en passant par Brendan Benson, les Brian Johnstown Massacre, et comme par hasaaaard, il est de San Francisco!
Il sort Crokodials en 2003, Antique Glow en 2004, the Sun comes Through en 2005 et un album des plus réussis Below the branches en 2006...Magnifique! J'avoue l'écouter depuis plusieurs jours sans m'en lasser. J'y découvre un détail à chaque fois. Le monsieur est perfectionniste et connait son domaine. Il travaille dans le plus fabuleux magasin de disques de la ville et je trouve que pour une fois, la déformation professionnelle, s'il en est victime, lui va à merveille.
Les titres proposent des melodies toutes aussi prenantes, des instruments en avalanche, et une voix qui donne la chair de poule. Il y a des trompettes, des guitares de toutes formes, un ensemble de cordes, des flûtes sopranos (comme à l'école!), du clavecin, piano de saloon, synthés psyché.
Les fans de pop trouveront leur bonheur avec Ever Thought of Coming Back et les voix velvetiennes, les amoureux du rock seront réjouis avec Wave Goodbye, les accrocs au jazz apprécieront le jazzy de titres comme Prank calls.
Il y a du Heavy Blinkers, du Beach Boys et du Small Faces dans The Rabbit Hugged The Hound et Winter Girl.
Ce disque ça swingue pour de bon! En projet, l'écoute du nouveau cd sorti le 5 février 2008: Circular soundsmyspace.com/kelleystoltz
kelleystoltz.com

Aucun commentaire: