Translate

mardi 12 février 2008

David Greilsammer


Présent aux victoires de la musique le 13 février 2008, David Greilsammer est nominé dans la catégorie Espoir.
Ce jeune pianiste israelien est un espoir mais aussi l'avenir de la musique classique. Je l'ai rencontré le 23 janvier dernier après son récital les petites chroniques de Magdalena Bach à Rouen. Ce monologue relate la vie de Jean-Sebastien Bach narrée par son épouse Magdalena, rôle interpreté avec brio par Elizabeth Macocco. C'est à la fin de la pièce qu'apparait alors David, en habit d'époque pour nous offrir un récital et fleurir le monologue de partitions de Bach.
David Greilsammer est charismatique, envoûtant.. Sa présence sur scène est royale, griffe personnelle: ses majestueuses partitions qu'il lance à terre avec cette classe unique pour passer à la suivante.
Né à Jérusalem en 1977, il étudie la musique au conservatoire Rubin, puis à Florence et Paris. Il poursuit sa formation à New-York, devient déjà un grand pianiste et chef d'orchestre.
Depuis la critique est unanime. Les radios, la télévision (documentaire réalisé par france télévision), les magazines (Time Out de Londres, le New-York Times, le Figaro, etc) le couvrent d'éloges. Le Sunday Times selectionne son album Fantaisie-Fantasme signé en 2007 chez Naive "album de l'année", parallélement le magazine Le Monde de la Musique lui decerne le prix du meilleur artiste solo, et demain soir, David également aux Victoires de la Musique, je l'éspère, sera récompensé.
Ce jeune virtuose est simple, passionné, avec la tête sur les épaules. Il a répondu très gentiment à l'interview et m'a confié qu'il etait un mordu de Jazz. Nous pourrions bien le retrouver aussi dans ce registre à l'avenir car j'ai l'impression que de Chopin, Mozart, Bach en passant pas Beethoven et son oeuvre personnelle, rien ne freine monsieur Greilsammer dans cette jolie ascension.
(Bravo à David pour la Victoire de la musique bien méritée! le 14/02/2008)
davidgreilsammer.com

Aucun commentaire: